Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

#SpikeLee : 4 infos sur le président du Festival de Cannes

ZOOM, la série qui décrypte les hashtags en 2 min
Publié le 20/01/20Modifié le 30/01/20
sso_title
sso_description

C’est une première dans l’histoire de Festival de Cannes : Spike Lee, le célèbre cinéaste afro-américain sera le premier Noir à présider le jury. Cette nomination résonne comme un symbole, alors qu’au même moment, aux États-Unis, les Oscars sont critiqués pour leur manque de diversité. De son lien fort avec le festival français à son cinéma engagé, en passant par sa passion pour le basket, Zoom sur Spike Lee.

 

Le premier Noir à présider le jury du Festival de Cannes

Sur Instagram, Spike Lee ne cache pas sa fierté d’être un président noir, comme Barack Obama ! On ne parle évidemment pas de politique mais de cinéma ! Il vient d’être nommé président du jury du Festival de Cannes 2020 ! Le 12 mai prochain, il donnera le top départ du plus célèbre festival international de cinéma.

 

Spike Lee, un habitué du Festival de Cannes

Entre le cinéaste afro-américain et le rendez-vous cannois, c’est une longue histoire d’amitié ! Shelton Jackson Lee, alias Spike Lee, a plusieurs fois foulé son tapis rouge. C’est ici, qu’en 1986, il présente son 1er long-métrage, Nola Darling n’en fait qu’à sa tête. Spike Lee devient ensuite un habitué de la Croisette.

 

Spike Lee, un cinéaste engagé

Sept de ses films seront présentés dont Do The Right Thing, Jungle fever etc. Le dernier, BlacKKKlansman, a conquis le jury et décroché le Grand Prix du jury, en 2018. Dans ses films, Spike Lee aime raconter l’histoire de la communauté noire des États-Unis. Impossible pour lui de ne pas évoquer le racisme et les violences policières qu’il met en scène dès 1989.

 

#OscarsSoWhite ouvre le débat

En 2016, le réalisateur poste sur Instagram une photo de Martin Luther King. Inspiré par cet homme, symbole de la lutte contre l’injustice entre les Noirs et les Blancs, il décide de dénoncer, dans un long texte, les inégalités raciales à Hollywood et, en particulier, aux Oscars. Pour marquer les esprits, il annonce qu’il n’assistera pas à cette célèbre cérémonie. Relayé sur les réseaux, le hashtag #OscarsSoWhite provoquera un débat aux États-Unis.

 

Spike Lee, premier fan des Knicks

Quand il n’est pas derrière sa caméra, Spike Lee fréquente les matchs de basket-ball. Et pas n’importe lesquels ! Le cinéaste de 62 ans est le fan le plus connu des Knicks, une équipe de la ville de New York. En octobre, il a dépensé plus de 60 000 euros aux enchères pour s’offrir… le filet avec lequel les Knicks sont devenus champions NBA, en 1970.

Producteur : Jean-François Peralta / France.tv Studio

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :