Vidéo : Staline avec de Gaulle en 1944

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire01:37

Staline avec de Gaulle en 1944

Apocalypse : Staline

Alors que la France est libérée et que les Alliés avancent en Europe, Charles de Gaulle se rend à Moscou en décembre 1944. Là-bas, il signe un accord avec Staline. Pourquoi ce voyage ? Quelles sont les revendications de chaque camp ? Et comment se passent les discussions ? Explications.

Les intérêts de Staline

À Moscou, Joseph Staline reçoit Charles de Gaulle. Il apprécie son indépendance à l’égard des Anglo-saxons. Mais, il se méfie de ses orientations droitières en politique.

Le dictateur souhaite surtout que Charles de Gaulle soutienne le gouvernement polonais, sous influence soviétique, et installe le parti communiste dans la vie politique française.

Des discussions âpres avec Staline

Les négociations sont difficiles. Staline n’appuie pas la France dans ses revendications vis-à-vis de l’Allemagne et se montre parfois provocateur à l’égard des diplomates. Dans ses Mémoires de Guerre, Charles de Gaulle dit de lui : « Staline était possédé par la volonté de puissance (…). Tout était chez lui manœuvre, méfiance et obstination. »

Un pacte franco-russe : quel intérêt pour la France ?

Dans la nuit du 9 au 10 décembre 1944, un accord est conclu. Charles de Gaulle n’en est pas entièrement satisfait : il a été contraint de lâcher du lest sur la Pologne. Mais, il a aussi montré que la France était un pays fort et qu’elle jouait de nouveau dans la cour des grands.

Réalisateur : Jean-Pierre Cottet

Producteur : Martange Productions

Diffuseur : France 2

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 09/11/20

Modifié le 09/11/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par