Vidéo : Tchat avec un expert : la dépendance et les réseaux sociaux

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Education aux médias et à l'information04:54Publié le 23/03/2021

Tchat avec un expert : la dépendance et les réseaux sociaux

Chauds pour le débat

Tchat entre Clara Delcroix, apprentie journaliste, et Anne Cordier, enseignante-chercheuse en sciences de l'information et de la communication. Le thème abordé est la dépendance aux réseaux sociaux.

« Qu'est-ce que le scrolling ? »

Plus on scrolle, c'est-à-dire plus on fait défiler une page vers le bas de son écran pour voir la suite du contenu, plus on devient accro aux réseaux sociaux.

La stratégie du scrolling permet aux plateformes de capter l'attention des internautes et de récupérer des données. Ces traces numériques peuvent nous soumettre à une emprise commerciale et politique.

« Je suis accro aux réseaux sociaux, c'est grave ? »

On n’a pas à culpabiliser d’être pris dans un système qui est conçu pour tout le monde. Quel que soit l’âge on n’est pas plus ou moins dépendant, tout le monde scrolle. Ce n’est pas grave mais c’est un enjeu. Il faut avoir conscience que ce sont tes données personnelles et que tu ne sais pas toujours ce que les plateformes en font. Il faut avoir la maîtrise de ta vie. En dehors de la monétisation, il y a une vraie stratégie mise en place, qui repose sur un système de gratification. Comme dans la vraie vie : quand quelqu’un te sourit, ce sourire te fait du bien et tu réponds par un sourire. Sur les réseaux sociaux, quand un émoji est signalé ou quand tu as un like ou un cœur, ou un bonhomme en colère, alors que tu veux aussi recevoir « de la colère », dans ton cerveau, tu as un système de récompenses qui se met en place et qui vient alimenter en continu une sorte de flux émotionnel. Quand tu postes quelque chose, tu as envie de savoir ce que les autres vont en penser et ce système est alimenté en continu.

« Faut-il moins utiliser les réseaux sociaux ? »

Je ne sais pas s’il faut moins utiliser les réseaux sociaux, je n’en suis pas convaincue parce que ça t’apporte beaucoup de choses, ça te fait du bien et tu crées du lien social, à travers tout ça. Ce qui est important, c’est d’avoir conscience, qu’à toi, cela peut poser problème. Cette prise de conscience est un premier pas pour contrer une addiction aux réseaux sociaux. Ensuite, il faut se fixer des objectifs qui soient réalistes et réalisables. Par exemple, de temps en temps, tu mets ton portable en silencieux ou tu désactives des notifications pour te concentrer. Le vrai souci c’est qu’on a du mal à dire : « Non, j’arrête ». Quelque part, il y a un temps pour tout, c’est important de l’avoir en tête et de préserver des moments sans connexion. Non pas parce que la connexion c’est le mal, mais parce qu’elle t’empêche de te concentrer sur d’autres tâches : un travail scolaire, mais aussi une conversation lors d’un repas, mais aussi… de dormir. Donc l’importance aussi, c’est un enjeu de santé pour toi. C’est de préserver des temps de sommeil, de repos qui te permettent ensuite d’investir toutes les activités que tu souhaites, en ligne ou hors-ligne, de façon reposée et consciente.

Réalisateur : Alexandre Huez

Nom de l'auteur : Clara Delcroix

Producteur : Fablabchannel

Diffuseur : France Télévisions

Année de copyright : 2021

Année de production : 2021

Année de diffusion : 2021

Publié le 23/03/21

Modifié le 16/09/21