Vidéo : Le temps des otages

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire05:03Publié le 06/11/2013

L’invasion allemande de l’URSS en juin 1941 pousse l’Allemagne nazie à combattre le communisme. En France, sous l’Occupation, cela passe par l’exécution d’otages, essentiellement des communistes et des Juifs.

Répression et représailles allemandes

Avant l'été 1941, les autorités militaires allemandes ont désigné environ 1 500 otages. Parmi eux, une majorité de notables. Mais l’invasion de l’URSS en juin 1941 par le IIIème Reich change la donne. La nouvelle stratégie du régime nazi est de combattre le communisme. Les otages sont alors pris parmi les communistes avérés ou présumés, selon le code des otages du 28 septembre 1941.

L'assassinat de Karl Hotz, lieutenant-colonel de Nantes, par des résistants le 20 octobre 1941, suivie par celle d'un officier de la Wehrmacht à Bordeaux, entraine l'exécution de 98 otages, dont 27 à Chateaubriand. Une deuxième vague d'exécution de 100 otages, dont des Juifs, suit en décembre, après la mort d'autres soldats de la Wehrmacht.

Ces exécutions provoquent une vive émotion dans la population, comme l’explique les témoins de l’époque dans cet extrait issu d'Un Village français ils y étaient...

 

Pour aller plus loin, découvrez ce cours de 3ème sur la Seconde Guerre mondiale.

Réalisateur : Antoine de Meaux

Producteur : Tetra Media Fiction

Année de copyright : 2010

Année de production : 2010

Publié le 06/11/13

Modifié le 04/01/22

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte