Vidéo : Tu préfères le cor ou le corps ?

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Arts et culture06:41

Tu préfères le cor ou le corps ?

Orchestre à l'école - Tu préfères ?

Le cor d’harmonie est un instrument à vent de la famille des cuivres à embouchure. C’est la version moderne du cor à pistons inventé au XIXe siècle sur la base du cor naturel, qui, lui-même, descend en ligne droite de la corne d’animal dont il a hérité le nom, corne d’animal qui était utilisée pour des signaux d’avertissements codés.

Comment s’appelle la personne qui joue du cor ?

Celui ou celle qui joue du cor s’appelle « corniste » et pas « choriste », qui désigne un corps humain faisant partie d’une chorale.

Le corps humain est un instrument à vent de la famille des cordes… Vocales ! C’est l’instrument de musique le plus ancien et le moins cher du monde. Il est naturellement équipé d’une soufflerie, les poumons et le diaphragme, permettant de faire vibrer les cordes vocales situées dans le larynx, et d’un système très sophistiqué et invisible d’organe résonateur, comme la cage thoracique, le pharynx, la cavité buccale, ou les fosses nasales. Le son du corps humain ainsi produit s’appelle la voix humaine.

L’embouchure ainsi que le tube du cor sont de forme intérieure conique, contrairement à ceux de la trompette ou du trombone qui sont de forme intérieure cylindrique. Cette forme conique donne au son de la douceur et une richesse en harmonique, alors que la forme cylindrique de la trompette lui donne un son plus puissant et plus brillant. Le tube du cor d’harmonie approche les 5 mètres. La corniste peut être aussi amenée à utiliser une sourdine, placée dans le pavillon afin d’obtenir un timbre plus sourd, mais pas forcément dans le but d’atténuer le son.

Les cordes vocales sont de petits organes musculaires de couleur blanc nacré, situés dans le larynx. Elles font entre 17 et 25 mm de longueur chez l’homme, et entre 12 et 17 mm chez la femme. Et c’est cette différence de taille qui définit une voix d’homme et une voix de femme. Comme pour les instruments à vent, plus c’est petit, plus c’est aigu, plus c’est long, plus c’est grave. Mais de très petites cordes vocales n’empêchent aucunement la chanteuse de devenir une grande soprano.

La corniste fait vibrer ses lèvres sur l’embouchure, comme pour imiter un bourdonnement. A la différence de nombreux cuivres, c’est la main gauche qui joue et active trois ou quatre palettes rotatives afin de changer la hauteur du son.

Et si, pour jouer, la corniste place sa main droite dans le pavillon, ce n’est pas seulement pour remplacer une sourdine ou faire des sons bouchés, c’est pour soutenir l’instrument et corriger la qualité ou la hauteur du son.

On classe les voix de chanteurs pas tessiture, c’est-à-dire l’ensemble des sons qu’ils émettent, du grave à l’aigu, comme pour tous les instruments, mais tu le sais déjà si tu as vu les autres épisodes.

Les hommes sont : basse, baryton, ténor ou contre-ténor, alors que les femmes sont : contralto, mezzo-soprano ou soprano.

Le timbre de la voix est la petite touche magique qui fait qu’une voix est unique et reconnaissable entre toutes.

On peut être chanteur lyrique, chanteur de variété, de pop, de rock, ou tout à la fois comme la chanteuse allemande Nina Hagen ! Ou encore « human beatboxer »

Qu’est-ce que « human beatboxing » ?

En bon français, c’est traduisible par boite à rythme humaine, et cela consiste à faire de la musique sans instruments. C’est la seule discipline vocale à regrouper toutes les autres : elle utilise les percussions vocales, l’imitation de voix ou d’instruments, et les bruitages vocaux. Elle utilise également les techniques du chant classique, et du très ancien chant diphonique, qui produit deux notes de fréquence différente, qu’on entend par exemple dans les musiques des Mongols tibétains. C’est le hip-hop, en s’inspirant du jazz, qui a généralisé ces pratiques pour donner naissance à la forme actuelle du beatboxing.

Darren Robinson, alias Big Buff, du groupe des Fat Boys, Rahzel, du groupe The Roots, Bobby McFerrin ou encore Michael Jackson font partie de ceux qui lui ont donné ses lettres de noblesse.

Le beatbox est pratiqué dans de nombreux pays, il évolue constamment au fil des championnats, battles et festivals organisés partout dans le monde.

On peut jouer du cor avec ou sans vibrato, assis ou debout, il peut être de chasse, des Alpes, ou d’harmonie. Enfin, les Anglais, qui ne sont pas les derniers pour la contradiction, le nomment « French horn », le cor français, par opposition au cor anglais qui est en réalité un hautbois dont le bec forme un angle.

Alors, cor ou corps ? A toi de choisir !

Réalisateur : Paul Winling, Titouan Blayau

Producteur : Orchestre à l'école

Publié le 12/10/20

Modifié le 14/10/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par