#Veggies : simple mode ou révolution ?

ZOOM, la série qui décrypte les hashtags en 1 min 30
Publié le 02/10/19Modifié le 07/11/19

Sur le même sujet

Devenir végétarien, tout le monde en parle sur les réseaux sociaux. 11 % des 16-25 ans sont végétariens ou végétaliens. Quelle différence entre les deux ? Un végétarien ne mange ni viande ni poisson tandis qu'un végétalien ne consomme rien d'origine animale. Zoom, pour tout capter, fait le point sur cette tendance.

Pourquoi devenir végétarien ?

Vidéos, blogs, comptes Instagram... Les stars du végétarisme sont aujourd'hui partout. Des personnalités ont sauté le pas et communiquent sur leur mode de vie, et des influenceurs comme Alice Esmeralda, Mago and Salt ou Ellen Fisher redoublent de créativité pour convertir les carnivores. La Petite Okara, youtubeuse végan, explique son point de vue : « On ne mange pas notre chien, on ne mange pas notre chat. On ne mange pas le chat, le chien qu'on ne connaît pas, ce n'est pas forcément lié à l'affect. Alors, pourquoi on devrait manger des vaches, des cochons, des poissons, alors qu'ils ressentent autant la douleur ? »

Végétarisme : mode ou conviction ?

Mais les nouveaux végétariens arrêtent-ils de manger de la viande par mode ou par conviction ? Des raisons de devenir végétariens, il y en a plein : pour sa santé, pour la cause animale, pour l'écologie... Léna, elle, est végétarienne depuis 9 mois : « Les vaches, ça demande beaucoup de nourriture et d'eau. C'est des choses qu'on va puiser dans les ressources de la planète. Et je me sentais plutôt impuissante par rapport à ça. Maintenant, j'ai l'impression d'agir, de faire quelque chose. »

Révolution veggie : les adultes français à la traîne

Et si des jeunes comme Léna étaient le moteur de cette révolution ? Car, pour l'instant, les végétariens et végétaliens sont moins nombreux chez les adultes. En 2012, seulement 4 % des Français veulent devenir végétariens ou végétaliens. Quatre ans plus tard, ils sont 10 %. Les cantines scolaires vont contribuer à faire grimper ces chiffres. Dès novembre 2019, elles vont proposer des repas végétariens une fois par semaine. 

Producteur : Jean-François Peralta / France.tv Studio

Année de copyright : 2019

Année de production : 2019

Année de diffusion : 2019

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :