L'expressionnisme abstrait se développe peu après la Seconde Guerre mondiale aux États-Unis et devient le mouvement d'avant-garde de l'école de New York. Ces expressionnistes puisent leur inspiration et leur technique dans le surréalisme et l’abstraction et exécutent des toiles immenses, parfois entièrement peintes. La couleur est utilisée comme matière.

rothko

No. 13 (blanc, rouge sur jaune), de Mark Rothko, huile sur toile, peinture acrylique, pigment (24,23 x 20,67 cm), 1958. Credit : Gift of the Mark Rothko Foundation Inc., The Metropolitan Museum of Art, New York. dist. Rmn-Grand Palais / Lynton Gardiner © Kate Rothko Prizel & Christopher Rothko / Adagp, Paris 2013.
cliquer pour agrandir l'image.

Hans Hofmann, qui a fui l'Allemagne nazie, a eu une influence sur le développement de l'expressionnisme abstrait, tout en valorisant le formalisme cubiste. Hédoniste, il se distingue de la peinture « pessimiste » des expressionnistes par l'expression de sa joie de vivre. Lee Krasner, Clement Greenberg, Mark Rothko sont de ses élèves. En revanche, Willem de Kooning, artiste majeur du mouvement expressionniste abstrait, pratique la défiguration poussée et grotesque : Excavation ou Woman 1 (1950).

Entre 1939 et 1942, Marc Chagall, Max Ernst, Fernand Léger, Piet Mondrian, Yves Tanguy, Roberto Matta et André Breton émigrent à leur tour.

On distingue deux courants dans l'expressionnisme abstrait : l'action painting qui s’attache à la texture et à la consistance de la peinture, ainsi qu’aux gestes de l’artiste, et la colorfield painting : peinture du champ coloré.

Jackson Pollock, premier artiste de l'expressionnisme abstrait connu au plan international, illustre l'action painting (série The Sounds in the Grass – 1946). Il puise son inspiration dans des souvenirs émotionnels analysés avec son psychanalyste jungien. Pollock utilise la technique du dripping qui consiste à faire gicler de la peinture du bout d'un bâton. 

Mark Rothko est l'un des artistes les plus représentatifs de la colorfield painting, avec Barnett Newman, Clyfford Still et Ad Reinhardt. Ses larges bandes de couleurs intenses, sur de grandes toiles, invitent à la contemplation ou à la méditation.

Publié le 11/07/13

Modifié le 12/11/19

Retrouve ce contenu dans :