« Germinal » d'Emile Zola

Publié en 1885, Germinal est le treizième volume de la célèbre saga littéraire du romancier Emile ZolaHistoire naturelle et sociale d'une famille sous le second Empire, plus connue sous le nom des Rougon-Macquart. Fiche de révision du roman de Zola le plus lu.

Qu’est-ce que la saga romanesque des Rougon-Macquart ?

Intitulée Histoire naturelle et sociale d’une famille sous le second Empire, la saga romanesque des Rougon-Macquart de vingt ouvrages a été conçue, dès le départ, selon un plan défini. Ses bornes temporelles sont le coup d’État de 1851, d’une part, et la défaite de la France dans la guerre de Prusse en 1870, d’autre part. En 19 ans, c’est la naissance, le parcours de vie et la mort de plusieurs membres d’une même famille qui sont retracés. On compte deux branches dans cette famille :

  1. les Rougon, qui vivent en province et correspondent à la branche « légitime »
  2. les Macquart, dont plusieurs membres, venus du sud de la France, viennent vivre à Paris ou dans le Nord, et qui correspondent à la branche « bâtarde »

Au nombre de ces filiations, on peut indiquer que Gervaise, personnage principal de L’Assommoir, est la mère d’Anna Coupeau (Nana), Étienne Lantier (Germinal) et Claude Lantier (L’œuvre).

De quoi parle Germinal ?

Germinal est un roman qui prend pour personnage principal un ouvrier, Étienne Lantier, venu travailler dans le Nord de la France pour quelques mois. Engagé dans une mine, celle de Montsou, il se lie d’amitié avec la famille Maheu et tombe amoureux de la fille, Catherine. Mais lorsque la compagnie minière baisse les salaires des ouvriers, Étienne encourage les mineurs à la grève. Celle-ci sera un échec et conduira à un accident, provoqué par un anarchiste, au cours duquel Étienne tuera son rival auprès de Catherine. Le titre, Germinal, est issu du calendrier révolutionnaire et correspond au retour du printemps et de l'espoir. Les principaux thèmes de ce roman sont la justice sociale, la lutte politique et syndicale, le monde ouvrier, l’émancipation et la dignité humaine.

Comment est écrit Germinal ?

Germinal d’Émile Zola utilise le registre descriptif et réaliste. La mine est ainsi décrite avec précision, comme son fonctionnement. Ils ont fait l’objet d’observations minutieuses de la part de l’auteur. Les procédés littéraires qu’utilise le plus Zola sont les phrases à présentatif, c’est-à-dire celles qui commencent par « C’est… » , « C’était… » ou « Ce fut… » ; l’usage du pronom indéfini « on » ; et le recours au sociolecte, c’est-à-dire aux manières de parler propres à un milieu social. Par ailleurs, Zola emploie beaucoup d’expansions du nom, que ce soit des adjectifs qualificatifs, des groupes nominaux ou des propositions relatives.

Quels sont les passages les plus célèbres de Germinal ?

Les passages clés de Germinal sont la description du travail de la mine, la grève vue de l’extérieur et le départ final de Lantier. La description du travail dans la mine intervient dans le chapitre 4 de la première partie et mobilise des sons puisque les boyaux de la mine sont obscurs et qu’on n’y voit rien. La grève est racontée au chapitre 5 de la cinquième partie ; elle dure alors depuis 6 semaines et voit un défilé d’hommes et de femmes se produire sous les yeux des témoins extérieurs, stupéfaits et inquiets. La départ final est narré au chapitre 6 de la septième partie et s’ouvre sur l’espoir d’une plus grande justice sociale dans les siècles futurs.

Germinal, quel héritage ?

Germinal est un roman majeur dans l’entreprise romanesque d’Émile Zola. C’est l’œuvre qui lui a demandé le plus de travail de documentation : il s’est, en effet, rendu dans une mine du Nord, près de Valenciennes, pour observer pendant huit jours le travail des mineurs, et est descendu dans la mine lui-même. Cette immersion dans un monde, qui lui était jusque-là inconnu, lui a permis de livrer des descriptions et des impressions d'une grande justesse et de rendre pleinement justice, par l’écriture, à la dignité des ouvriers et des ouvrières de son temps.

Ce qu’il faut retenir sur Germinal

  • Contexte historique : la fin du XIXe siècle marquée par l’agitation sociale et les grèves des mineurs du Nord de la France.
  • Récit : le quotidien de la classe ouvrière d'un bassin houiller.
  • Principaux thèmes : la justice sociale, la lutte politique et syndicale, le monde ouvrier, l’émancipation et la dignité humaine.
  • Registres : descriptif et réaliste.
  • Procédés littéraires : les phrases à présentatif, le pronom indéfini « on », les adjectifs qualificatifs, les groupes nominaux, les propositions relatives. Zola a recours au sociolecte, manières de parler propres à un milieu social.
  • Passages célèbres : la description du travail de la mine, la grève vue de l’extérieur, et le départ final de Lantier.
  • Analyse : roman majeur de l'œuvre de Zola pour lequel l'auteur s'est immergé, tel un reporter, dans le monde des mineurs. Germinal témoigne de la condition des ouvriers et des ouvrières du XIXe siècle.

► Découvrez la vidéo de la série Félix déLIRE consacrée à Germinald'Emile Zola.

►► Tout sur le roman et récit du Moyen Âge au XXIe siècle

Elodie Pinel

Publié le 09/05/2022

Modifié le 16/05/2022

Mes favoris !
Nouveau :
Mon historique
Mes favoris !
Retrouve cet article sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau :
Mon historique
Crée ton compte pour retrouver ton historique ! Retrouve ce contenu dans Mon historique !