Vidéo : « Thérèse Raquin » d'Émile Zola

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Français03:56Publié le 09/08/2022

« Thérèse Raquin » d'Émile Zola

Pas si classique

En 1867, Emile Zola publie Thérèse Raquin, son troisième roman. Un ouvrage scandaleux pour l’époque, pour lequel il subit de vives critiques, qui montre que le crime finit toujours par payer, d’une manière ou d’une autre.

L’histoire de Thérèse Raquin

Thérèse, jeune fille qui a perdu sa mère et dont le père ne peut s’occuper, est élevée par sa tante, aux côtés du fils de cette dernière, Camille, à la santé fragile. Son enfance est d’un tel ennui que cette fillette au tempérament explosif finit par se renfermer sur elle-même. A l’âge de 21 ans, elle épouse son cousin Camille, bien que ce mariage soit sans amour. Lassés de la vie à la campagne, ils partent s’installer à Paris. Tandis que Thérèse et sa tante ouvrent une mercerie près du Pont-Neuf, Camille, lui, trouve un travail dans la compagnie des chemins de fer d’Orléans. Cependant, Thérèse s’ennuie toujours autant, et se lasse même des dîners du jeudi avec leurs amis, qui constituaient alors sa seule distraction.

Mais tout change lorsqu’elle rencontre Laurent, un ami d’enfance de Camille. Elle entame alors une liaison avec cet artiste peintre raté, sous les yeux de François, le chat de la maison. Les deux amants vont vivre leur amour en secret pendant huit mois. Mais lorsque Laurent manque de perdre son travail à force de s’absenter, ils décident de tuer Camille, qui devient trop gênant, pour vivre pleinement leur amour. Un jour, Laurent profite donc d’une balade en barque pour noyer son ami, qui parvient à le mordre au cou avant de mourir. La blessure ne cicatrise pas, ce qui fait basculer Laurent dans la paranoïa, qui frappe Thérèse pour se soulager.

Thérèse et Laurent se marient, mais le meurtre continue de les hanter. Leur nuit de noces est gâchée par le chat François, qu’ils commencent à voir comme une réincarnation de Camille, et le tuent à son tour. Laurent finit par avouer son crime à madame Raquin, qui a entre-temps perdu l’usage de la parole, et qui ne parvient donc pas à les dénoncer. Chacun de leur côté, les deux meurtriers en viennent à vouloir tuer l’autre. Lorsqu’ils s’en rendent compte, ils décident de se suicider, sous les yeux de madame Raquin, satisfaite de ce dénouement.

Un succès commercial malgré les critiques

Lors de la parution de Thérèse Raquin, en 1867, la critique est scandalisée, et accuse Emile Zola d’écrire de la pornographie ou de la littérature putride. Toutefois, c’est le premier roman de l’auteur à connaître un certain succès. Il l’adaptera au théâtre, mais la pièce sera très mal accueillie, et ne sera jouée que pour neuf représentations. Ce qui n’affecta pas l'auteur de Germinal, qui affirma : « on a bien fini par lire mes romans, on finira par écouter mes pièces ». Au cinéma, Thérèse Raquin sera adapté à six reprises, notamment en 1953, dans un film de Marcel Carmé, avec Simone Signoret dans le rôle-titre.

Producteur : France Télévisions

Année de copyright : 2021

Publié le 09/08/22

Modifié le 09/08/22

Ce contenu est proposé par