Vidéo : Obani (Conte de Guyane)

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions05:27

Obani (Conte de Guyane)

Les contes et comptines de Lili

Le conte que je vais vous lire, c’est une histoire qui s’est passée il y a bien longtemps de cela. À cette époque dit-on, tous les animaux de la forêt savaient parler. C’est l’histoire d’Obani.

 

Dans un village de Guyane, un père et une mère avaient deux enfants. Un jour, la mère annonça la venue d’un troisième enfant.

Cette nouvelle déstabilisa la famille. Une voisine émis le voeu d’être la marraine du nouveau-né. Elle appela sa filleule Obani. Obani grandissait sans aucune affection de ses proches, sinon celle de sa marraine qui avait dû quitter le village. Dès que la fillette fut en âge d’effectuer les tâches ménagères, toute la famille se reposa sur elle. Obani faisait tout cela sans se plaindre.

 

Un jour, assise au bord de la rivière, elle entonna un chant que sa marraine lui avait appris.

« Obani Obani Obani, So. »

 

Une petite voix sortant de l’eau lui répondit :

« Bay mo dilo, bay mo najé. »

Subitement, un énorme poisson jaillit de l’eau. Le poisson lui dit :

- Je m’appelle Dilo.

Obani et Dilo passèrent un long moment au bord de la rivière avant de se séparer. Dilo dit à Obani que pour la retrouver, elle n’aurait qu’à chanter la petite chanson. Tous les matins, Obani se réveillait très tôt et courait en direction de la rivière rejoindre Dilo. Un jour, sa mère trouvant cela suspect, l’interrogea. Obani se contenta de dire qu’elle allait à la rivière pour laver le linge.

Julie sa grande soeur qui avait tout entendu susurra à l’oreille de la mère : « Maman j’irai la surveiller »

Le lendemain matin, Obani pris le chemin de la rivière.

Julie, cachée derrière un gros rocher, suivit toute la scène. Au bout d’un moment, elle prit le chemin du retour. À peine arrivée, elle raconta à sa famille tout ce qu’elle avait vu et entendu. À cet instant, tout le monde ne rêvait que d’une seule chose : manger cet énorme poisson.

Pour cela il fallait éloigner Obani de la rivière.

La mère eut une idée. Quand Obani revint à la maison, sa mère s’empressa de lui dire que sa marraine était malade. Comme Obani avait beaucoup d’affection pour sa marraine, elle prit le chemin du village où vivait cette dernière, mais avant de s’en aller, elle passa dire au revoir à Dilo en lui recommandant bien de ne pas se montrer s’il entendait leur chanson chantée par quelqu’un d’autre.

 

Dès le départ d’Obani, tout le monde pris la direction de la rivière. Arrivée chez sa marraine, Obani fut toute surprise de la trouver dans son jardin.

Pendant ce temps, arrivés au bord de la rivière ce fut d’abord, le frère puis la mère qui chanta mais Dilo ne reconnaissant pas la voix de son amie ne se montra pas. Quand ce fut au tour de Julie, comme elle avait la même voix que sa sœur, Dilo se précipita à la surface. Dès qu’il apparut à la surface, on entendit un coup de fusil. Dilo fit un bond et retomba dans l’eau. Une de ses écailles s’échappa et alla se poser sur la joue d’Obani. Quand cette dernière reconnut l’écaille, elle prit le chemin de la rivière. Quand elle arriva, elle se mit à chanter mais personne ne lui répondit. Elle se mit à pleurer puis elle prit le chemin de sa maison. À son arrivée, elle vit toute la famille attablée.

Obani, le cœur lourd, fit le tour de la maison et vit par terre les écailles et les tripes de son ami. Alors elle se baissa et ramassa le tout puis repartit vers la rivière. Elle déposa sur l’eau, les restes du poisson et tout en pleurant elle se mit à chanter sans s’arrêter :

 

« Obani Obani Obani So »

« Obani Obani Obani Soooo »

 

Petit à petit son ami reprenait vie. Quand il fut complètement reconstitué, elle se jeta à l’eau. Dilo habitait un beau château sous l’eau et c’est là qu’Obani et Dilo vécurent heureux pendant de très longues années. Ils eurent beaucoup de petits poissons et se sont eux qui peuplent aujourd’hui les rivières de Guyane.

 

Obani

Extrait de Les 12 contes de Guyane

Éditions Sceren CRBP Guyane

Réalisateur : Etienne Magnin

Producteur : Bérénice Média Corp.

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 22/09/20

Modifié le 20/10/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par