Vidéo : La ballade du pêcheur de truites (Conte de Saint-Pierre et Miquelon)

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions03:45Publié le 11/05/2021

La ballade du pêcheur de truites (Conte de Saint-Pierre et Miquelon)

Les contes et comptines de Lili

La ballade du pêcheur de truites est un conte de Saint-Pierre et Miquelon sur le péche aux truites raconté par Anne-Sophie Dieudonné.

 

Les enfants, je vais vous raconter l’histoire de la ballade du pécheur de truites.

 

Il s’en allait solitaire, sur la route poudreuse de Savoyard, la gaule sur l’épaule, le cœur gonflé d’espérance… Si une truite, deux truites pouvaient mordre, quel bonheur, ! Comme il rentrerait triomphant à la maison.

 

Le grand étang de Savoyard est là avec sa large figure de porteur d’eau. Il rit silencieusement, le bon Savoyard !

Il murmure :

- Encore un qui ne l’aura pas la timbale ! la timbale !

 

Le pêcheur a amorcé sa ligne. D’un geste large il la lance avec un petit sifflement dans l’air. Puis il attend…

Mais les heures s’écoulent et le bouchon reste immobile.

 

Cependant, vers les cinq heures du soir, le bouchon s’incline avec de légers soubresauts. Le pêcheur ne respire plus, tant est grande son attention. Mais, ô disgrâce !

Une charrette trainée par deux chiens, un bruit de ferraille, passe le long de l’étang et le bouchon plouf, retombe dans son assouplissement.

 

- C’est fini ! dit le pêcheur. Elle ne mordra plus ! Mais je reviendrai demain et si la charrette à chiens ne passe pas le long de l’étang, c’est bien le diable si je ne l’ai pas, puisque je serai venu pour…

Et là-dessus le pêcheur, après avoir plié bagage, reprend le chemin qui conduit à la ville, sous l’obsession d’une pensée unique et combinant ses moyens d’attaque pour le lendemain.

 

Il rentre à la maison, un peu morose. Il se met à table sans mot dire, et, devant la famille assemblée qui respecte son silence, il mange et boit mélancoliquement. Tout à coup, comme réveillé dans un rêve, il s’écrie :

- N’est-ce pas que je l’aurai ?

- Qui ça, mon ami ? demande sa femme.

- La truite ?

- Certainement, mon ami tu l’auras pourquoi ne l’aurais-tu pas ?

 

Et rasséréné par cette bonne parole, le pêcheur de truites s’endort, le nez dans son assiette, la serviette au cou, pendant que là-bas, à l’extrémité de l’île, dans le grand étang de Savoyard, uni comme un lac qui s’argente au pâle reflet de la lune, la truite, immobile sur son caillou, songe et pense, elle aussi :

- Ouf, quelle journée ! m’a-t ’il agacé avec son ver qu’il m’a promené devant les yeux pendant des heures entières ! Avec cela qu’il était ragoûtant son ver ! Un ver anémique, blanc comme le nez d’un pauvre homme, tout mâchuré par l’hameçon ! Il voulait à toute force me le faire avaler. Je suis pourtant bien libre de mordre ou de ne pas mordre… Tous les mêmes ces pêcheurs de Saint-Pierre !

Ils se disent : « Attrapons la truite » et ils ne veulent pas admettre que ce soit la truite qui les attrape… Je ne sais pas s’ils s’amusent, mais je ne les trouve guère amusants !

Ainsi songe et pense la truite qui bâille, immobile sur son caillou, là-bas, à l’extrémité de l’île, dans le grand étang de Savoyard, uni comme un lac qui s’argente au pâle reflet de la lune.

 

Et voilà, c’est la fin de l’histoire.

 

La ballade du pêcheur de truites 

Extrait de Contes, récits et légendes

De Joseph et Roland Le Huenen

Éditions d’Acadie

 

 

Réalisateur : Vianney Sotès

Producteur : Bérénice Média Corp.

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 11/05/21

Modifié le 15/07/21

Ce contenu est proposé par