Paul Horner, le roi des fake news

La fabrique du mensonge
Publié le 15/04/19Modifié le 24/04/19

Sur le même sujet

Paul Horner, de simple citoyen à la tête d'un business de fake news

Comment un Américain de l’Arizona va, depuis sa cuisine, bâtir une usine à fake news complétement légale et perturber la présidentielle américaine ? Paul Horner n’est pas simplement un rédacteur de fausses informations, mais un geek qui a compris une chose avant tout le monde : les géants du Web ne se soucient pas du contenu et que, grâce eux, on peut gagner beaucoup d'argent en fabriquant des fake news.

Quelle faille Paul Horner a-t-il utilisé pour devenir riche ? Comment les géants du Web ont-ils favorisé et profité de la prolifération de ces faux articles ?

Pour comprendre comment Paul Horner a fini à la tête de sa petite entreprise, il faut repartir à la fin des années 1980 et se plonger dans son enfance. Paul grandit entre le Minnesota et l'Arizona, écartelé entre son père et sa mère. Pour échapper à son père violent, il se passionne pour l'informatique et la politique. Paul grandit surtout avec une certitude : il ne veut pas ressembler à son père réactionnaire et conservateur... Pour l'agacer, il invente des canulars pour se moquer du puritanisme américain, comme ses idoles, le créateur du journalisme gonzo Hunter Thompson ou l'humoriste Andy Kaufman, connu pour ses farces qui ont trompées toute l'Amérique. Adulte, Paul Horner rêve de percer dans la comédie. En 2012, alors qu'il travaille dans l'immobilier, il pousse les portes d'un club de stand-up de Phoenix...

Réalisateur : Elsa Guiol

Nom de l'auteur : Félix Suffert-Lopez, Elsa Guiol

Producteur : Together et TV Presse

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :