Algérie, de la colonisation à l’indépendance : vocabulaire et bibliographie

Algérie, de la colonisation à l’indépendance : vocabulaire et bibliographie

Vocabulaire

FLN

Front de libération nationale. Mouvement nationaliste fondé au Caire en 1954 par Ben Bella. Il proclame sa volonté de lutter pour « l’indépendance nationale par la restauration de l’Etat algérien » : il engage une action de guérilla contre la présence française et use de méthodes terroristes. A partir de 1956, le FLN dispose d’un bras armé : l’Armée de libération nationale (ALN).

UDMA

Union démocratique du manifeste algérien fondée en 1946 par Ferhat Abbas, revendiquant une amélioration du statut politique des musulmans dans le cadre de l’Algérie française. L’UDMA évolue vers des positions plus radicales pour rejoindre le FLN en 1956.

MTLD

Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques fondé par Messali Hadj en 1946. Le mouvement donne naissance au Comité révolutionnaire d’unité et d’action (CRUA), à l’origine de l’insurrection de novembre 1954.

OAS

Organisation de l’armée secrète. Elle se forme au lendemain de l’échec du « putsch des généraux » en avril 1961 et se manifeste surtout en Algérie par une intense activité terroriste. Son but est alors d’empêcher la conclusion d’un accord entre la France et les nationalistes algériens.

Pouvoirs spéciaux

Le 13 mars 1956, l’Assemblée nationale vote les pouvoirs spéciaux au gouvernement Guy Mollet.

Article 5 : « Le gouvernement disposera en Algérie des pouvoirs les plus étendus pour prendre toute mesure exceptionnelle, commandée par les circonstances en vue du rétablissement de l'ordre, de la protection des personnes et des biens et de la sauvegarde du territoire ».

Bibliographie

Quelques repères bibliographiques sur la période de 1830 à 1962.

 

Les ouvrages indispensables sur l’histoire de l'Algérie coloniale

1830-1954, Benjamin Stora

Ed. La Découverte, coll. Repères, réédition 1991

Ce professeur d'histoire contemporaine est le spécialiste de l'histoire de l'Algérie. Dans ce livre, il explique l'aventure coloniale de la France en Algérie, en mettant l'accent sur la particularité des relations françaises avec cette colonie et de ce fait, comment la décolonisation est devenue une tragédie.

C'est l'ouvrage de référence sur cette période.

 

Alger, 1830-1939, le modèle ambigu du triomphe colonial, dirigé par Jean-Jacques Jordi et Jean-Louis Planche

Ed. Autrement, 2001

Ce livre aborde la période à travers la ville d'Alger. Présentée comme une mosaïque culturelle où les Italiens, les Espagnols, les Arabes, les juifs, les Français... se côtoient, cette cité a attiré de nombreuse personnalités, dont Karl Marx. Le principal souci, faire d'Alger une grande ville française hors métropole. Mais le peuple commence à gronder (émeute du février 1934). L'évolution politique y est abordée à travers les premiers mouvements anticolonialistes et les hommes qui y ont contribués. Un ouvrage pour aller plus loin.

 

La guerre d'Algérie, histoire d'une déchirure, Alain-Gérard Slama

Ed. Gallimard, coll. Découvertes n° 301, 1996

Alain-Gérard Slama revient sur les causes de ce conflit qui a déchiré pendant près de huit ans la France et l'Algérie. Dans son ouvrage, il met en perspective les différents acteurs : révolutionnaires du FLN contre nationalistes et messalistes, partisans de l'Algérie française et intellectuels de gauche contre de Gaulle. Ce livre donne une autre vision de la guerre d'Algérie. Et comme toujours dans les collections Découvertes Gallimard, le texte est abondamment illustré.

 

Les ouvrages indispensables sur l'histoire de la guerre d'Algérie

1954-1962, Benjamin Stora

Ed. La Découverte, coll. Repères, 1993

Le grand spécialiste qu'est Benjamin Stora a conçu un petit livre complet et très compréhensible retraçant les grands moments de la guerre d'Algérie. Il soulève à travers ce récit, de nombreuses interrogations sur une guerre où la plupart des questions resteront sans réponses.

 

La guerre d'Algérie, Tome I : 1954-1957, Tome II : 1957-1962, Yves Courrière

Ed. Fayard, 2001

Grand reporter, Yves Courrière est envoyé en Algérie. Dès 1957, il entreprend de raconter chaque étape de cette drôle de guerre. Son récit est enrichi de témoignages puisés sur le terrain. En 1966, il recevra le prix Albert-Londres et en 1970, il est couronné par l'Académie française. Son livre est une référence.

 

La bataille de Paris, 17 octobre 1961, Jean-Luc Einaudi

Ed. Le Seuil, 1991

Cette date du 17 octobre 1961 a été longtemps occultée de la mémoire collective. Jean-Luc Einaudi a rassemblé des témoignages des acteurs, des extraits de presse et quelques photos pour faire revivre cette manifestation où des Algériens étaient venus manifester contre le couvre-feu. La répression a été d'une violence extrême.

 

Les documents

Appelés en guerre d'Algérie, Benjamin Stora

Ed. Gallimard, coll. Découvertes n° 316, 1997

Environ deux millions de soldats français sont partis en Algérie pour la loi du « maintien » de l'ordre, ensuite pour ce que l'Etat français appelait « la pacification », mais une fois sur place, ils se rendaient compte qu'il s'agissait d'une guerre. Dans ce livre facile d'accès, les hommes du contingent écrivent.

 

Services spéciaux en Algérie : 1955-1957, mon témoignage sur la torture, Paul Aussaresses

Ed. Perrin, 2001

Un livre à ne pas mettre entre toutes les mains tant le ton quasi-cynique et la force des détails rendent la lecture pénible. On se souvient encore du retentissement qu'a eu cet ouvrage lors de sa parution. Il parle de la torture et des exécutions.

 

Les bandes dessinées

Midi pile, l'Algérie, Jean-Pierre Vittori, Jacques Ferrandez

Ed. La Rue du monde, 2001

Quentin, Bastien, Nicolas et Saïd sont des enfants d'aujourd'hui. Ils ne veulent surtout pas laisser rentrer dans leur terrain de jeu un vieux monsieur. En fait, le vieil homme n'est autre qu'un soldat qui a sauvé la vie du grand-père de Saïd en mars 1962, en Algérie. Une façon originale et ludique de se plonger dans cette période de la fin de la guerre.

 

Quand ils avaient mon âge : Alger (1954-1962), Yves Bonotaux, Hélène Lasserre

Ed. Autrement Jeunesse, 2002

En 1952, Youssef, Khellil, David et Jean-François vivent en Algérie... A travers le regard de ces enfants, les auteurs nous raconte la guerre d'Algérie. Le ton est à la fois grave et drôle, il explique comment et pourquoi l'Algérie a retrouvé son indépendance. Une façon ludique d'aborder un pan de l'histoire très difficile.


Ce contenu est proposé par

Tu aimeras aussi...

sérieSerie : C etait la guerre d Algerie pour la matiere Histoire - Terminale

C'était la guerre d'Algérie

sérieSerie : Algerie la guerre des appeles pour la matiere Histoire - Troisieme

Algérie, la guerre des appelés

sérieSerie : Oran le massacre oublie pour la matiere Histoire - Terminale

Oran, le massacre oublié

dossierDossier : La decolonisation pour la matiere Histoire - Troisieme

La décolonisation

sérieSerie : Decolonisations pour la matiere Histoire - Troisieme

Décolonisations