Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

A partir de la fin des années 60, le mouvement des droits civiques et sa revendication de droits égaux pour les Afro-Américains, inspire d’autres mouvements pour l’égalité des droits : les hispaniques constituent le Chicano Movement, les Amérindiens l’American Indian Movement etobtiennent le vote de l'Indian Civil Rights Act en 1968. A la suite des émeutes de Stonewall dans le quartier de Greenwhich Village à New York, en 1969, le Gay Liberation Front se constitue.

Les apports du mouvement dans la société américaine sont durables : dans la perception du racisme et l’image négative de son exposition publique, dans les tactiques employées par les mouvements sociaux et les groupes militants (sit-ins, testings, etc.).

L’essentiel du mouvement est sans doute, en imposant la transformation durable du statut des Noirs américains dans la société, d’avoir réconcilié les États-Unis avec son histoire et son idéal. L’acte de naissance du pays, 

, proclame que « tous les hommes sont créés égaux », mais les noirs qui forment à l’époque 40 % de la population des États du Sud sont maintenus en esclavage jusqu’à leur émancipation après la guerre de Sécession.
obama

Barack Obama prête serment comme 44e président des Etats-Unis, le 20 janvier 2009.
Photo : Master Sgt. Cecilio Ricardo, U.S. Air Force. Source : Department of Defense, U.S.A.

La ségrégation sera le combat suivant, gagné par le mouvement des droits civiques : les noirs et les blancs ne sont plus « séparés mais égaux », mais tous des citoyens à part entière et égaux. John Lewis, l’un des voyageurs de la liberté tabassés par la foule à Montgomery en 1961, est depuis 1987 un élu de la Géorgie siégeant à la Chambre des représentants des États-Unis. Denise McNair est l’une des fillettes qui a trouvé la mort lors de l’attentat à la bombe contre le temple baptiste de Birmingham en 1963 : en 2005 son amie Condoleezza Rice est la première femme noire à accéder au poste de secrétaire d’État (ministre des affaires étrangères). En novembre 2008, le fils d’un homme noir originaire du Kenya et d’une femme blanche originaire du Kansas, 

, est élu président des États-Unis. Sa victoire (renouvelée en novembre 2012) symbolise le chemin parcouru par les États-Unis.

Comme 

 l’a déclaré au soir de son élection en 2008 : « S’il y a encore quelqu’un ici qui doute que l’Amérique soit un endroit où tout est possible, qui se demande encore si le rêve de nos fondateurs est toujours vivant, qui s’interroge encore sur la puissance de notre démocratie ; ce soir vous apporte la réponse. »

 

Publié le 19/12/12

Modifié le 18/02/20

Retrouve ce contenu dans :