Lumni, partenaire de l'Etudiant

Prépas, écoles d’ingés, PASS… : quelles spécialités choisir au lycée pour réussir vos études scientifiques ?

L’Etudiant fait le récap’ pour trois types de formations.

Vous visez des études scientifiques après le bac ? Que vous optiez pour une prépa, une école d’ingénieurs, ou une année de PASS pour poursuivre dans les filières santé, ne négligez pas le choix des spécialités suivies en première. Vous pourrez de toute façon postuler où vous le souhaitez sur Parcoursup, mais les formations ont formulé des recommandations, notamment concernant les spécialités.

Entre les indispensables, celles qui sont recommandées, celles que votre intuition vous pousserait à cocher, il est parfois difficile de faire le tri au moment de choisir les 3 spécialités que vous suivrez en première. Si vous vous orientez vers des études à forte dimension scientifique, il sera évidemment difficile de faire l’impasse sur les spécialités associées à ce domaine, les mathématiques en particulier.

CPGE scientifiques

« Un choix de spécialités repose sur l’objectif d’orientation et le goût de l’élève pour une discipline. Mais pour certaines filières en prépa scientifique, il y a une logique de choix », explique Mickaël Prost, président de l’UPS (Union des professeurs de classes préparatoires scientifiques).

La combinaison mathématiques/physique-chimie en classe de terminale apparaît spontanément comme le meilleur choix à faire pour intégrer une CPGE scientifique. Mais les spécialités sciences de l’ingénieur ou encore numérique et sciences informatiques ne sont pas à négliger. L’une des deux peut compléter le trio, même si les élèves ne doivent pas s’interdire une troisième spécialité en dehors du champ scientifique. « Les lycées ne s’interdiront pas de recruter des élèves qui ont fait un parcours moins classique », rassure Mickaël Prost.

Plus de détails : Lycée : quelles spécialités choisir pour entrer en prépa scientifique ?

Ecoles d’ingénieurs post-bac

« Les mathématiques constituent la base et l'outil privilégié pour l'essentiel des disciplines qui sont au cœur des métiers d'ingénieurs, indique Jean Mairesse, directeur général de l’ESIEE Paris. Être familiarisé avec l'outil mathématique c'est la garantie d'être bien armé pour réussir en école d'ingénieurs. »

De toute évidence, la spécialité mathématique est incontournable pour les aspirants élèves ingénieurs. Prendre une seconde spécialité à dominante scientifique constitue un atout supplémentaire pour réussir. Physique-chimie, biologie, SVT… appuyez-vous sur l’expertise affichée par l’école/les écoles que vous visez pour arrêter votre choix. Pour la 3e spécialité, c’est à vous de voir ! ne vous censurez pas, les écoles d’ingénieurs peuvent apprécier que vous ayez suivi une spécialité plus atypique pour elles, et beaucoup prévoient de toute façon des cours de remises à niveau dans les disciplines essentielles en début d’année.

Plus de détails : Lycée : quelles spécialités choisir pour entrer en école d'ingénieurs post-bac ?

PASS (ex-PACES) ou L.AS : le parcours accès santé spécifique ou la licence accès santé

Le trio de spécialités « maths, physique, SVT » semble incontournable pour s’orienter vers des études de santé. Et pourtant… « On ne recommande pas de spécialité particulière », indique Jean Sibilia, ex-président de la conférence des doyens de facultés de médecine. Un conseil étonnant, mais qui s’explique par les objectifs de la réforme du bac et de celle des formations en santé. On peut en effet désormais faire médecine en ayant préalablement emprunté de très nombreux parcours différents. Autrement dit, « on n’a pas besoin d’être un crack en physique-chimie ou en maths pour être un bon docteur, mais on a besoin d’avoir des docteurs qui sont des cracks en physique-chimie et en maths. » En résumé : aucune spécialité n’est recommandée pour entrer en médecine et les facultés attendent « des étudiants travailleurs, motivés, engagés et intéressés ». Toutefois, les sciences restent dominantes et le niveau est plutôt élevé.

Plus de détails : Quelles spécialités pour faire des études de santé ?

Publié le 27/09/2021

Modifié le 17/06/2021