Vidéo : Grammaire : les compléments circonstanciels (26 juin)

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Français29:04

Grammaire : les compléments circonstanciels (26 juin)

La Maison Lumni, les cours - Primaire

Cécile, professeur de français t'explique ce qu'il faut comprendre dans les compléments circonstanciels.

Accédez au document du cours. Et prolongez la leçon avec de nouveaux exercices.

 

Voici un nouveau texte de Bernard Friot, un sociologue et économiste français, qui s'intitule "Coeur de Lion"  et souviens toi nous l'avons déjà abordé dans la vidéo sur la lecture de la nouvelle.

Reprenons le texte de "Coeur de Lion".

Il était si courageux qu’on l’appelait Cœur de Lion. Ni le tonnerre, ni la pluie, ni le vent en rafales ne lui faisaient peur. Pas même la nuit et ses ombres inquiétantes et ses bêtes cachées et ses bruits bizarres. Rien ne l’effrayait jamais. Aussi était-il devenu le héros de sa communauté. Quand on lui avait donné son surnom, il en avait été très fier, et il se promenait, la tête haute, la moustache arrogante, en répétant sans arrêt et très fort pour qu’on l’entende: - Je m’appelle Cœur de Lion et je n’ai peur de rien ni de personne !

Un jour qu’il passait près d’une mare, il entendit un appel au secours. C’était une grenouille qui s’était coincé la patte dans une racine. La pauvre tirait vainement sur sa patte, rien à faire. Peu à peu, elle perdait ses forces et allait s’évanouir. Or, tapie sous une roche, la redoutable couleuvre d’eau n’attendait que ce moment pour se précipiter sur le batracien et l’avaler tout cru. Cœur de Lion ne fit ni une ni deux. Lui qui détestait l’eau, il n’hésita pas à se mouiller ; il trancha la racine et délivra lamalheureuse. Il était temps, la couleuvre, déjà, déroulait ses anneaux. Une autre fois, ce fut une fourmi qu’il tira d’embarras. L’inconsciente s’était fourvoyée dans la toile sucrée de l’épouvantable épeire. Il arriva juste à temps pour retirer la fourmi des pattes de la tisseuse.

Cœur de Lion, enhardi par ces succès, décida de quitter son pays. - Il faut, dit-il, que le monde entier admire mon courage, applaudisse à mes exploits. On essaya de le retenir. Rien n’y fit. Ni les pleurs de sa mère, ni les mises en garde de son père. Il partit un beau matin, droit devant lui et sans se retourner. Il n’alla pas loin. Au premier détour de la haie, il rencontra une patte. Une grosse patte de chat. C’était Finaud, le matou des fermiers, un matou matois qui guettait depuis quelque temps la sortie du nid des mulots. Cœur de Lion finit son voyage dans l’estomac d’un chat. On a beau s’appeler Cœur de Lion, quand on n’est qu’un mulot, il vaut mieux prendre ses précautions.

Bernard Friot, Histoires pressées © Milan Junior, 1988

Souviens-toi pour le complément d'objet

Un complément d’objet peut être…

 

- Un infinitif

- Un groupe nominal

- Un nom propre

- Un pronom

 

Il fait partie du groupe verbal.

Il indique sur qui ou quoi porte l’action exprimée par le verbe. 

 

Ces compléments que l’on peut supprimer, qui donnent des informations qui ne sont pas indispensables, sont appelés :

Compléments circonstanciels

 

Réalisateur : Didier Fraisse

Producteur : France tv studio

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 26/06/20

Modifié le 26/06/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par