Une famille royaliste

Alexis de Tocqueville nait à Paris le 5 juillet 1805. Il est le descendant d’une des plus vieilles et illustres familles aristocratiques normandes. Ses parents, ultra-royalistes, devaient être guillotinés. Mais la chute de Robespierre mit un terme à la Terreur et leur rendit leur liberté en 1794. Ils s’exilent en Angleterre et reviennent en France à la Restauration. Son père est nommé préfet de la Moselle en 1817.

portrait de tocqueville

Alexis de Tocqueville en 1848.
Source : gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

Etudes de droit, découverte des Etats-Unis

Licencié de droit à 22 ans après avoir suivi les cours de François Guizot (historien et homme politique), Alexis de Tocqueville est nommé juge auditeur au tribunal de Versailles. Il y fait la connaissance de Gustave de Beaumont avec lequel il écrira plusieurs ouvrages.

Tous deux partent aux Etats-Unis de mai 1831 à février 1832 pour y étudier le système pénitentiaire américain. Ils publient à leur retour Du système pénitentiaire aux Etats-Unis et son application. Ce voyage conduit Tocqueville à adopter une perspective comparatiste dans son étude des systèmes démocratiques français et étatsunien.

Une vie d’intellectuel démocrate

Devenu avocat, il rencontre le procureur général de l’Etat de Louisiane qui va compléter sa connaissance des Etats-Unis. Il publie en 1835 le premier tome de De la démocratie en Amérique, puis en 1840 le deuxième. Invité en 1835 en Angleterre par son ami l’économiste néoclassique John Stuart Mill, il publie cette même année un essai L’Etat social et politique de la France avant et depuis 1789. L’essai est un succès et lui permet d’asseoir sa renommée. Il est ainsi élu à l’Académie des sciences morales et politiques en 1838 et à l’Académie française en 1841. Il fait paraître en 1856 L’Ancien Régime et la Révolution.

Une vie de politique libéral-conservateur

Tocqueville mène parallèlement à son activité d’intellectuel une carrière politique bien remplie. Son assise normande lui permet d’accéder à divers postes d’élu de 1839 à 1852, date de son retrait de la vie politique. Ses positions de libéral-conservateur résument bien son attachement à la démocratie, à la liberté individuelle et son conservatisme social.

Alexis de Tocqueville meurt à Cannes en 1859 des suites d’une tuberculose.

Publié le 29/08/13

Modifié le 12/11/19