« Candide ou l'Optimisme » de Voltaire

Publié en 1759, « Candide ou l'Optimisme » est un conte philosophique dans lequel Voltaire critique brillamment l'optimisme que l’on prétend faire passer pour une vertu. Fiche de révision de cette œuvre emblématique des Lumières.

Publié le 09/05/2022 • Modifié le 01/07/2022

Temps de lecture : 3 min.

Écrit par Elodie Pinel

« Candide ou l'Optimisme » de Voltaire

Publié en 1759, « Candide ou l'Optimisme » est un conte philosophique dans lequel Voltaire critique brillamment l'optimisme que l’on prétend faire passer pour une vertu. Fiche de révision de cette œuvre emblématique des Lumières.

De quoi parle Candide ?

Candide est un conte philosophique. Il a pour personnage principal un jeune homme, Candide, qui vit dans un château avec sa cousine, Cunégonde, et son oncle. Il y est éduqué par un précepteur philosophe, Pangloss, qui suit la théorie de Leibniz, philosophe du XVIIe siècle, selon laquelle, notamment, « tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles ». Candide adhère d’abord à cette idée ; mais lorsque son oncle le chasse du château après l’avoir surpris en train d’embrasser Cunégonde, la vie va lui faire revoir cette opinion. Candide va en effet traverser une série de péripéties qui seront autant d’épreuves. Il se bat contre les Abares et découvre les horreurs de la guerre ; il assiste à la mort de milliers d’hommes et de femmes lors du tremblement de terre de Lisbonne ; il est condamné à mort injustement et en réchappe comme par miracle ; il découvre la manière cruelle dont sont traités les esclaves noirs, et finit par se réfugier en Turquie. Sur son chemin, il perd et retrouve tour à tour Pangloss et Cunégonde. A la fin du conte, ils vivent tous ensemble en Turquie et se contentent de « cultiver leur jardin », c’est-à-dire de s’occuper de leurs affaires privées sans plus se mêler du monde. « Il faut cultiver son jardin » est en effet le mot final du derviche, un mystique et sage de confession musulmane. Les principaux thèmes de cette œuvre sont ainsi le bonheur, la justice, l’ordre du monde et la politique.

Comment est écrit Candide ?

Candide de Voltaire recourt au registre didactique lorsque Pangloss expose les théories de Leibniz ou les siennes ; cette œuvre utilise également le registre descriptif pour poser le cadre des différentes péripéties, mais aussi et surtout le registre ironique lorsque Voltaire promène ses personnages d’un malheur à un autre, et qu’il critique ainsi l’idée selon laquelle Dieu gouvernerait le monde et le ferait de manière sage et bienveillante. Les procédés littéraires qu’utilise le plus Voltaire sont l’intertexte, lorsqu’il fait référence à d’autres textes, comme ceux de Leibniz ou des théologiens de son temps, ou à des événements historiques de son époque, comme les procès en hérésie qui ont explosé au XVIIe siècle et qui continuent au XVIIIe siècle, mais aussi l’antiphrase, comme lorsqu’il fait tenir à Candide des propos naïfs, que viennent contredire les événements ou les discours de ses interlocuteurs.

Quels sont les passages les plus célèbres de Candide ?

Les extraits de Candide le plus souvent étudiés en classe sont les plus célèbres et plus emblématiques : l'épisode du « nègre du Surinam » où les atrocités de l’esclavage sont exposées par un esclave même ; celui du tremblement de terre de Lisbonne qui relate un événement historique réel ayant fait couler beaucoup d’encre en son temps. Enfin, l’utopie d’Eldorado, que Candide et Pangloss découvrent en volant, fait aussi partie des moments forts du livre, comme le moment formel au cours duquel la morale énigmatique de l’intrigue est donnée, celle de « cultiver son jardin ».

Candide, quel héritage?

Candide est un des derniers textes de Voltaire. C’est toute son expérience et son amertume face aux déconvenues et persécutions dont il a été lui-même victime qui y sont retranscrites, et la décision de se retirer de la vie politique et du monde pour s’occuper d’abord de ses affaires privées entre en écho avec son propre choix de vivre paisible à Ferney. Devenu un des textes les plus connus de Voltaire, « Candide » est devenu le nom d’un personnage alors qu’il s’agissait à l’origine d’une antonomase, puisque c’est un adjectif, « candide », qui a donné son nom à ce personnage. Adapté en bande dessinée par Joann Sfar, en 2003, ce conte philosophique a aussi donné lieu à un film satirique, en 1960, réalisé par Norbert Carbonnaux et dans lequel jouent les acteurs les plus en vue de l’époque, notamment Louis de Funès qui y interprète le rôle d’un militaire particulièrement cruel.

Ce qu’il faut retenir sur Candide ou l'Optimisme

  • Contexte historique : le XVIIIe siècle, siècle des Lumières.
  • Genres littéraires : conte philosophique, récit initiatique.
  • Principaux thèmes : le bonheur, la justice, l’ordre du monde et la politique.
  • Registres : didactique, descriptif et ironique.
  • Procédés littéraires : l’intertexte et l’antiphrase.
  • Extraits célèbres : critique de la philosophie de Leibniz selon laquelle « tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles » ; la morale finale « il faut cultiver son jardin ».
  • Analyse : texte engagé et emblématique de l'œuvre de Voltaire dans lequel il dénonce l’esclavage, l’hypocrisie, la guerre et remet en cause la philosophie de l’optimisme du XVIIe siècle. L'adjectif « candide » devient le nom d'un héros de la littérature (célèbre exemple de l'emploi de la figure de style de l'antonomase).

► Découvrez la vidéo de la série Félix déLIRE consacrée à Candide ou l'Optimisme de Voltaire.

►► Tout sur la littérature d'idées du XVIe au XVIIIe siècle


Ce contenu est proposé par