Émile Zola, témoin de son temps

Romancier du XIXe siècle, Émile Zola est le chef de file du naturalisme. Ancré dans la France du second Empire, puis de la IIIe République, il témoigne de son temps avec un souci d’exactitude du réel et une soif de quête de justice sociale. Biographie.

Qui est Émile Zola ?

Émile Zola est un écrivain français de la deuxième moitié du XIXe siècle. Il naît à Paris, en 1840, puis vit à Marseille où son père est ingénieur ; il fréquente le lycée Saint-Louis où étudie également Paul Cézanne qui devient son ami. À la mort de son père, sa mère décide de venir vivre à Paris. Émile Zola y passe son baccalauréat, sans succès. Il commence à travailler pour la maison Hachette, d’abord comme coursier puis comme rédacteur de publicités. En parallèle, il écrit des nouvelles, puis des romans, et se fait connaître avec Nana, en 1880. Ce roman fait partie d’une entreprise romanesque globale, celle des Rougon-Macquart, à partir de 1871. En 1898, il prend la défense d’un capitaine de l’armée accusé de trahison mais qui n’a été condamné que parce qu’il était juif. Il s’agit du capitaine Alfred Dreyfus. Zola rédige un article intitulé « J’accuse » dans lequel il incrimine le tribunal de l’armée, en remettant en question son impartialité. Cette publication lui attire l’antipathie des anti-dreyfusards ; l’un d’eux bouche sa cheminée, ce qui entraîne sa mort par asphyxie, le 29 septembre 1902. Les principales œuvres sont ainsi des nouvelles et des articles de journaux mais surtout, et avant tout, les romans qui appartiennent au cycle des Rougon-Macquart.

Dans quel contexte est écrit Germinal ?

Germinal paraît en 1885. Le XIXe siècle est alors finissant ; il a été secoué par bien des guerres et des révolutions. Ce siècle a, en effet, commencé avec l’Empire de Napoléon Bonaparte jusqu’en 1815, puis avec les guerres qu’il a menées dans toute l’Europe et jusqu’en Russie ; il a continué avec la Restauration, puis avec la monarchie de Juillet, deux régimes monarchiques, jusqu’à la révolution de 1848 qui instaure la Deuxième République. Avec le coup d’État de 1851, Napoléon III est proclamé Empereur ; ce second Empire prend fin en 1871 avec la défaite de la France face à la Prusse, et avec la proclamation de la Troisième République. Né en 1840, Émile Zola a donc connu la fin de la monarchie, le second Empire, la Deuxième puis la Troisième République, mais aussi un coup d’État, une guerre et une révolte populaire, celle de la Commune de Paris en 1871. Tous ces événements ont nourri son écriture. Zola se plaît à dépeindre la société du second Empire dans la plupart de ses romans, surtout dans ses vices (spéculation financière dans L’Argent, difficultés du monde rural dans La Terre, prostitution dans Nana…). Au moment où il écrit Germinal, les revendications ouvrières ont pris de l’ampleur, portées par les mouvements révolutionnaires marxistes et anarchistes dont les théories ont été élaborées au cours de ce siècle.

Dates-clés

  • 1840 : naissance à Paris
  • 1859 : échec au baccalauréat et abandon des études
  • 1862 : entre chez Hachette. Après un poste de couriser, il devient rédacteur de publicités
  • 1865 : publication de son premier roman La Confession de Claude 
  • 1866 : collaboration comme journaliste et critique littéraire et artistique à plusieurs titres de presse
  • 1867 : publication de Thérèse Raquin
  • 1871 : publication du premier volet (La Fortune des Rougon) des 20 romans de la saga littéraire des Rougon-Macquart (Histoire naturelle et sociale d’une famille sous le second Empire)
  • 1877 : publication de L'Assommoir. Scandale et triomphe qui installe Zola dans la position de maître du naturalisme
  • 1880 : publication de Nana
  • 1885 : publication de Germinal
  • 1898 : publication à la une de l'Aurore d'une lettre ouverte au président de la République titrée J'accuse !
  • 1902 : mort par asphyxie (intoxication par inhalation de gaz toxiques), à Paris
  • 1908 : transfert des restes de Zola au Panthéon

Qu’a changé Émile Zola à la littérature ?

Émile Zola est à l’origine du mouvement littéraire du naturalisme. Inspiré par le réalisme, notamment celui de Balzac, ce courant artistique prône une observation exacte et scientifique du réel pour en livrer une représentation rigoureuse. Comme le réalisme, le naturalisme s’intéresse à tous les sujets ; il n’y a pas de personnages, de classes sociales ou de situations qui ne soient dignes pas d’attention. Ce parti pris de mettre au premier plan de ses récits des prostituées, des ouvriers et ouvrières alcooliques, des mineurs, des employés des grands magasins ou des marchés ont pu choquer à son époque. Zola y ajoute un souci d’exactitude scientifique : inspiré par les théories sur la sélection naturelle et le natalisme, Zola cherche à comprendre ce qui, chez l’être humain, se transmet par la famille et ce qui est déterminé par le milieu social.

 

Œuvres principales

L'Assommoir (1877), Nana (1880), Au bonheur des dames (1883), Germinal (1885), article de presse J'accuse (1898).

Parcours littéraire

Journaliste engagé, écrivain à l’origine du mouvement littéraire du naturalisme, Zola s’efforce d’appliquer la rigueur scientifique à son travail d'écriture d'articles de presse et de romans.

► Découvrez la vidéo de la série Félix déLIRE consacrée à Germinal d'Emile Zola.

►► Tout sur le roman et récit du Moyen Âge au XXIe siècle

Elodie Pinel

Publié le 09/05/2022

Modifié le 16/05/2022

Mes favoris !
Nouveau :
Mon historique
Mes favoris !
Retrouve cet article sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau :
Mon historique
Crée ton compte pour retrouver ton historique ! Retrouve ce contenu dans Mon historique !