« Enfance » de Nathalie Sarraute

Ecrit en 1983, Enfance de Nathalie Sarraute est un récit autobiographique des onze premières années de vie de l’autrice. Résumé, registres, extraits, analyse littéraire… Voici tout ce qu’il faut savoir dans cette fiche de révision consacrée à cette œuvre majeure de Nathalie Sarraute.

De quoi parle Enfance ?

Enfance est une œuvre autobiographique construite comme le dialogue de l'autrice avec elle-même. Les passages de récit autobiographique alternent avec les moments où l’autrice commente sa manière d’écrire, ce qu’on appelle le métadiscours. Le but de Nathalie Sarraute est en effet de réussir à dire la vérité sur soi-même et elle craint sans cesse de ne pas y arriver.

Dans les passages de récit autobiographique, Nathalie Sarraute livre ses impressions et sentiments au sujet des événements les plus importants de son enfance, au premier rang desquels ses rapports difficiles avec son père et sa belle-mère mais aussi son attente vis-à-vis de sa mère, attente qui sera déçue.

Les principaux thèmes de cette œuvre sont ceux de l’innocence enfantine, de l’amour filial et parental, de la famille mais aussi du cosmopolitisme ou encore du silence et du secret, de la confiance et de la trahison. 

Comment est écrit Enfance ?

Enfance de Nathalie Sarraute semble recourir au registre lyrique voire élégiaque, parce qu’elle exprime ses sentiments et parce qu’elle développe ses impressions, l’autrice verse dans le lyrisme. Le fait qu’elle évoque l’abandon de sa mère et ses peurs d’enfant face à cette perte invite par ailleurs à lire son texte comme empruntant au registre élégiaque.

Mais son lyrisme est très contenu et son texte est davantage centré sur une réflexion autour du fait d’écrire sur soi d’une part et sur les événements de son enfance d’autre part. On peut donc y ajouter les registres didactique et descriptif. Les figures de style qu’utilise le plus Nathalie Sarraute sont l’aposiopèse, c’est-à-dire la suspension du discours au moyen du signe de ponctuation «… » (Exemple : « Il n’est pas possible que tu l’aies perçu ainsi sur le moment … »), et l’épanorthose, c’est-à-dire la correction d’une phrase par une autre ou d’un propos par un autre.

On trouve également dans Enfance beaucoup de métadiscours, c’est-à-dire de commentaire sur ce qui est dit et sur la manière dont le dire, par exemple dans : « ces mots et ces images sont ce qui permet de saisir tant bien que mal, de retenir ces sensations ».

→ Ces figures de style placent le texte du côté d’une œuvre en construction. La démarche de l’autrice semble hésitante mais elle cherche en réalité à être la plus sincère et la plus juste possible.

Quels sont les passages les plus célèbres d’Enfance ?

Enfance est un texte douloureux car on y lit l’attente d’une enfant face à ses parents et cette attente n’est pas comblée. Le passage où la jeune Natacha (Nathalie Sarraute) demande à son père de lui dire « Je t’aime » est un moment fort du récit. Celui où la narratrice rapporte la lettre qu’elle a envoyée à sa mère pour lui dire que cela ne se passait pas bien chez son père et où elle découvre que sa mère l’a trahie en disant tout à son père est aussi un passage-clé de cet ouvrage. On comprend que la petite Natacha est abandonnée par tous.

Enfance : quelle analyse peut-on en tirer ?

Enfance est un texte qui peut sembler difficile mais qui se révèle plein d’humanité. Il a été adapté au théâtre par différentes compagnies ces dernières années (au théâtre Montparnasse en 2016, au théâtre de la Manufacture des Abbesses en 2022...). Nathalie Sarraute a, après tout, beaucoup écrit pour le théâtre dans les années 1960 et 1970, notamment pour le théâtre radiophonique. On peut dès lors lire Enfance comme un texte à entendre plutôt qu’à déchiffrer, mais sans image… Un peu comme un podcast ! C’est d’ailleurs ce qui fait l’intérêt de son texte : il nous fait entendre une voix qui nous devient de plus en plus familière, comme si nous aussi, nous étions intégrés, au fil des pages, dans la famille de Nathalie Sarraute.

Ce qu’il faut retenir d'Enfance

  • Récit : les impressions et les sentiments sur les événements les plus importants de l’enfance de Nathalie Sarraute.
  • Principaux thèmes : l’innocence enfantine, l’amour filial, le cosmopolitisme, le silence, le secret, la confiance, la trahison. 
  • Registres : lyrique, élégiaque, didactique, descriptif.
  • Figures de style : aposiopèse, épanorthose, métadiscours.
  • Analyse littéraire : une œuvre en construction, empreinte d’humanité où la voix intérieure de Nathalie Sarraute fait plonger le lecteur dans sa famille.

► Découvrez la vidéo de la série Félix déLIRE consacrée au livre Enfance de Nathalie Sarraute.

►► Tout pour réviser le bac français.

Elodie Pinel

Publié le 09/05/2022

Modifié le 01/07/2022

Mes favoris !
Nouveau :
Mon historique
Mes favoris !
Retrouve cet article sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau :
Mon historique
Crée ton compte pour retrouver ton historique ! Retrouve ce contenu dans Mon historique !