Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche

Les Égyptiens inventent bientôt un support plus pratique : le papyrus, qui apparaît vers l’an 2000 avant notre ère.

l'egypte et le papyrus

Le papyrus est obtenu grâce à l’assemblage de fines lamelles découpées dans la tige des roseaux. Elles sont humidifiées et disposées perpendiculairement les unes aux autres.

Les morceaux ainsi constitués peuvent être assemblés et former ainsi d’important rouleaux (le plus grand papyrus connu, le papyrus Harris mesure près de 41 mètres, il recense les donations au temple et raconte les règnes des pharaons Ramsès III et Sethnakht). C’est sur ces fines feuilles que les scribes dessinent les hiéroglyphes sacrés à l’aide d’un calame trempé dans de l’encre. Cependant, dans les faits les scribes utilisaient surtout l’écriture hiératique, hiéroglyphes simplifiés, plus adaptée à l’écriture manuscrite.

Et c’est également sur du papyrus importé d’Égypte que les Grecs et les Latins vont consigner leur riche littérature.

Publié le 15/10/12

Modifié le 19/03/20

Retrouve ce contenu dans :