Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

Après bien des expérimentations, le premier à parvenir à imprimer un livre est un Allemand, Johannes Gutenberg.

invention de l'imprimerie
© B.M ville d´Avranches
Page imprimée de La Chronique de Nuremberg
avec une vue de Marseille, folio LXI (Massilia), 1493.

En 1450, dans son atelier de Mayence, il met au point le procédé de l’imprimerie : sa presse à bras permet de reproduire, sur papier, la forme de caractères métalliques préalablement encrés.

Le premier livre ainsi imprimé, la Bible a quarante deux lignes, dite Bible de Gutenberg parait en 1454.

Plus besoin d’écrire à la main : le gain de temps est phénoménal. Pourtant, les premiers livres imprimés (on les appelle incunables [du latin incunabulum, qui signifie berceau] ceux parus avant 1500), restent longs à produire. Véritable best-seller de l’époque, La Chronique de Nuremberg, publiée en 1493, n’est par exemple tirée qu’à mille huit cents exemplaires. Néanmoins, on estime qu’au total, en Europe, ce sont  quinze à vingt millions de livres qui sont imprimés avant 1500, dont plus de trois quarts d’entre eux en latin.

Publié le 15/10/12

Modifié le 19/03/20

Retrouve ce contenu dans :