Salon du Roi au Palais Bourbon

A son retour du Maroc, en 1833, Thiers, Ministre des Travaux Publics, confie à Delacroix, la décoration du Salon du Roi ou Salle du Trône, au Palais Bourbon (l'actuelle Assemblée nationale). Les vastes surfaces à décorer concernent le plafond, composé d’une verrière centrale entourée de huit caissons, qu’il peint à l’huile sur toiles marouflées, quatre frises au-dessus des portes et fenêtres peintes à l’huile et à la cire directement sur le mur, et huit pilastres peints aussi sur les murs mais en grisaille. Delacroix a choisi des sujets allégoriques, symboliques et historiques, bien adaptés à ce lieu.

 

Bibliothèque de l’Assemblée nationale

À peine le Salon du Roi achevé, en 1838, le Ministre de l'Intérieur de Montalivet demande à Delacroix de décorer la bibliothèque de l’Assemblée nationale, elle aussi au Palais Bourbon. Les deux immenses hémicycles situés à chaque extrémité vont illustrer, l’un, la Paix, berceau du savoir, l’autre, la Guerre, l'anéantissement. Chacune des cinq coupoles au plafond est consacrée à un thème symbolique : la Législation, la Théologie, la Poésie, la Philosophie et les Sciences. Le chantier va durer près de dix ans et le résultat est accueilli avec enthousiasme.

delacroix bibliothèqie assemblée nationale p6

Décoration de la bibliothèque de l’Assemblée nationale : deux culs-de-four séparés par cinq coupoles, chacune reposant sur quatre pendentifs, le tout formant un vaisseau de quarante-deux mètres de long et dix de large. Eugène Delacroix, 1838-1847. Crédit photo : Nonomnismoriar. 

cliquer pour agrandir l'image.

Salle de lecture du Palais du Luxembourg

Dans le même temps, Delacroixest également sollicité pour la décoration de la salle de lecture de la bibliothèque du Sénat au Palais du Luxembourg, par Thiers, redevenu Président du Conseil. Tout autour de la coupole La Rencontre de Dante et Homère, les personnages suivent la courbe de la voûte ! Quatre médaillons hexagonaux évoquent laPhilosophie, laThéologie, l’Eloquenceet la Poésie.

Chapelle de l’église Saint-Sulpice

Enfin, Delacroix est chargé de la décoration de la Chapelle des Saints Anges de Saint Sulpice : au plafond, Saint Michel terrassant le dragon, à droite, Héliodore chassé du Temple, deux allégories du bien victorieux du mal et, à gauche, La Lutte de Jacob avec l’ange, qui, dit-on, renvoie à la solitude de l’artiste.

Publié le 04/06/13

Modifié le 12/11/19

Retrouve ce contenu dans :