Marx, militant révolutionnaire

Au cours de ses études de philosophie Marx s’engage dans des cercles politiques et journalistiques qui le conduisent à s’engager de plus en plus sur le chemin de la contestation. En raison de cet engagement, il est rapidement considéré comme un dangereux révolutionnaire et sera plusieurs fois chassé des pays dans lesquels il s’exile. Il rejoint en 1847 un groupe clandestin, La Ligue des communistes, dont il rédige en 1848 Le Manifeste avec Friedrich Engels (Manifeste du Parti Communiste).

  • Il participe activement à la Révolution de 1848 et analysera la situation politique française dans deux ouvrages, La Lutte des classes en France (1850) et Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte (1852).
  • En 1859, il s’implique dans les regroupements qui s'opèrent dans le mouvement ouvrier allemand, en écrivant pour le journal Das Volk, (Le Peuple).
  • Il participe à la naissance de l’Association internationale des travailleurs en 1864, pour laquelle il rédige son livre Salaire, prix et profits.
manifeste-parti-communiste

L’opposition bourgeois-prolétaires

L’analyse économique et sociale de Marx procède de sa pensée philosophique, le matérialisme social. L’homme est le produit des rapports sociaux dans lesquels il évolue. Selon Marx, philosophe révolutionnaire, « les philosophes n'ont jusqu'ici qu'interprété le monde, il s'agit maintenant de le transformer. » Pour le philosophe, les différents modes de production, à l’exception du mode communiste, reposent tous sur la polarisation entre des classes sociales : les bourgeois, propriétaires des moyens de production, et les prolétaires qui, eux, ne disposent que de leur seule force de travail.

L’opposition entre bourgeois et prolétaires doit déboucher sur une « lutte des classes ». Elle repose sur la volonté des classes dominées de prendre en main leur destin en bouleversant l’ordre social établi. L'histoire de toute société est pour Marx l'histoire de la lutte des classes.

Citations

« Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! »

« L’histoire de toute société jusqu’à nos jours n’a été que l’histoire de luttes de classes. »

Friedrich Engels et Karl Marx, dans Le Manifeste du Parti communiste (titre allemand Manifest der Kommunistischen Partei).

 

    Publié le 02/09/13

    Modifié le 15/02/16

    Retrouve ce contenu dans :