Du Bidonville à l'école aux Philippines

icone menu
Les chemins de l'école
Publié le 18/09/17Modifié le 06/11/19

Sur le même sujet

Depuis 20 ans, Manille, une mégalopole de plus de 20 millions d'habitants rejette ces ordures à la périphérie de la ville constituant de véritables collines, que recouvre peu à peu la végétation. Niessa et Nicol vivent là, sur l'une de ces décharges. De mauvaises odeurs et de la fumée s'en dégagent. La mère de Niessa gagne sa vie en vendant des beignets de bananes au marché. Celle de Nicol cuisine des restes de poulets récupérés au fast food. Niessa et Nicol ne sont pas soeurs, leurs mères vivent seules et s'entraident pour survivre. Plus de trois millions d'enfants ne sont pas scolarisés à Manille. A 8 et 10 ans, les deux filles font tout pour être les meilleures élèves. Chaque jour, leur traversée de Manille dure 3 heures. Au milieu du trafic assourdissant, elles marchandent quelques babioles sur le chemin de leur classe.

Retrouve ce contenu dans :