Vidéo : Grand-mère tortue et les deux papangues (Conte de La Réunion)

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions03:58Publié le 01/12/2020

Grand-mère tortue et les deux papangues (Conte de La Réunion)

Les contes et comptines de Lili

C'est l'histoire d'une légende de La Réunion qui explique pourquoi les tortues ont aujourd’hui une carapace sur le dos.

 

Paré pas paré ?

- Paré !

- Paré !

- kriké !

- kraké !

 

Là-haut dans la montagne, dans un endroit si retiré, qu’on n’apercevait même pas la mer, vivait une vieille grand-mère Tortue.

Elle avait le visage un peu fripé certes, mais ne pensait pas que sa tête était dérangée vu son âge avancé. Bien au contraire, elle était encore pleine de vie et débordait d’énergie.

Depuis son enfance, tortue avait toujours habité là, mais avec le temps, elle ne supportait plus de rester seule dans ce coin perdu.

Alors un beau jour, elle décida de voyager jusqu’à la mer.

Mais voilà, la mer n’est pas à deux pas. Son imagination ne fit qu’un tour. Elle partit dans la forêt, elle chercha une grande tige de bambou très solide et l’effeuilla.

Ceci réglé, elle appela deux papangues bien robustes.

 

- Oh, Papango, Papanga ! J’ai grand besoin de vous. Vous allez me transporter d’ici jusqu’en bas en bord de mer.

 

- Mais, mémé ce n‘est pas possible… Comment ferons-nous ?

 

- Ooooh…misère, misère, misère… Ça se voit que vous êtes jeunes, mes enfants…

 

- Eh vous voyez cette tige de bambou ? Mettez-vous à chaque extrémité, prenez-la dans votre bec et moi je m’agripperai au milieu en mordant bien fort dedans.

 

Les deux papangues restèrent bouche-bée. Jamais, ils n’auraient imaginé un tel plan. Cependant avant le départ, les deux gros oiseaux prirent le temps de prévenir Tortue qu’il ne fallait ni lâcher le bâton, ni parler pendant la durée du voyage. Ils savaient bien que mémé avait la langue bien pendue.

Tortue était un peu vexée, elle promit toutefois de ne pas ouvrir la bouche. Tout le monde se prépara. Grand-mère Tortue étira son cou puis avec son bec mordit le bois bien au milieu. Papango et Papanga saisirent chacun un bout de bambou, donnèrent deux vigoureux coups d’ailes et vouhh !  et les voilà tous les trois dans les airs.

Notre vieille grand-mère n’en revenait pas. Ses yeux s’écarquillaient comme deux lunes pleines, c’était la première fois qu’elle contemplait une telle merveille !

Les papangues quant à eux volaient à plein gaz. Deux coups d’ailes ils survolèrent sept pitons, deux coups d’ailes, sept cirques, deux coups d’ailes, sept remparts et puis au loin une immense nappe bleue, la mer…

Deux larmes d’émotion coulèrent sur les joues de Tortue, puis vers 6 heures du soir, qu’elle ne fut pas la surprise des gens quand ils virent dans le ciel une tortue !

 

- Eh les amis, regardez, une tortue qui vole !

Ce n’est pas une tortue ordinaire, on dirait.

 

Grand-mère tortue était toute flattée.

 

- Oh mais, mais oui, mais c’est la Reine des tortues !

 

Le cœur débordant de fierté Tortue rougit et tout excitée elle cria :

 

- Oui, c’est moi la Reine des ….

 

Horreur… Quel malheur, Grand-mère tortue ne put achever ses paroles, à peine eut-elle ouvert sa bouche, qu’elle lâcha le bâton tomba et s’écrasa. Pauvre Grand-mère Tortue, brisée en mille morceaux, prête pour le civet.

 

C’est depuis ce jour que toutes les tortues mettent une carapace sur leur dos pour éviter les chocs.

 

- kriké !

- kraké !

 

Extrait de Dans mon soubik, volume 3 - Contes de la Réunion et de l'Inde

Texte : Anny Grondin, Sully Andoche et Rahul Vohra 

Illustrations : Tolliam 

Epsilon éditions

Réalisateur : Vianney Sotès

Producteur : Bérénice Média Corp.

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 01/12/20

Modifié le 04/12/20

Ce contenu est proposé par