Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Enseignements artistiques01:22

« La Dame à la licorne — À mon seul désir », au musée de Cluny

1 minute au musée

La tapisserie La Dame à la licorne – À mon seul désir

La Dame à la licorne est une composition de 6 tapisseries datant du temps des chevaliers. À mon seul désir est le titre de la dernière de ces 6 tapisseries. Elle illustre le traitement de la perspective au Moyen Âge : ce qui est loin figure en haut du tableau, alors que ce qui est devant se trouve en bas du tableau. 

Nabi : Wouah, vise un peu tous ces animaux ! Un singe, un lion, un chien... Et ça, qu'est-ce que c'est ?

Raphaël : C'est une licorne.

Mona : Ça doit faire loucher, cette chose, entre les yeux ?

Raphaël : Moitié chèvre, moitié cheval, avec sa corne de narval, la licorne est un animal imaginaire. 

Nabi : C'est dommage. Pourtant, c'est la classe, une licorne... Et ça, c'est imaginaire, les lapins, les chiens qui volent avec les oiseaux ?

Mona : Non, c'est une très vieille façon de dessiner. 

Raphael : C'est la perspective du Moyen Âge. Ils disent que ce qui était loin est en haut du tableau, et ce qui était devant est en bas du tableau.

Nabi : De toutes façons, ce n'est pas un vrai tableau. On dirait un canevas de ma grand-mère.

Mona : C'est une tapisserie du temps des chevaliers. 

Raphaël : « À mon seul désir », c'est le titre de la dernière des 6 tapisseries qui forment La Dame à la licorne.

Nabi : Il y a une licorne, mais il n'y a ni cheval ni chevalier.

Mona : Ils faisaient tout le temps la guerre !

Raphaël : Oui, et leur femme restaient seules à tapisser.

Nabi : Elles avaient le temps : les guerres duraient au moins 100 ans !

Réalisateur : Franck Guillou

Producteur : Les Films de l'Arlequin, France 3, Le Musée du Louvre

Année de copyright : 2007

Année de diffusion : 2007

Publié le 08/08/19

Modifié le 20/11/19

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par