Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche
icone play

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Français01:10

Quelle est la différence entre « c’est » et « s’est » ? (8 juin)

La Maison Lumni, l'émission

Le professeur de français Nicolas Saulais livre son astuce pour ne plus confondre les homophones « c'est » et « s'est ».

C'est : contraction du mot « cela »

L'apostotrophe qui suit le « c » est la contraction du mot « cela ». Donc, si dans le sens de la phrase, on peut remplacer « c » par « cela », c'est bien « c'est » (et non « s'est ») qu'il faut écrire.

Exemple :

  • La campagne sous la neige, c'est un spectacle merveilleux.
  • On peut aussi dire : la campagne sous la neige, cela est un spectacle merveilleux.

S'est : contraction du pronom réfléchi « se »

« Se » est un pronom réfléchi placé devant le verbe être. Cela signifie que c'est une action qu'on accomplit soi-même. Pour ne pas se tromper, on peut le remplacer par « me suis » et « je ».

Exemple :

  • Alex s'est finalement lancé dans la bataille !
  • je me suis finalement lancé dans la bataille !

Réalisateur : Anthony Forestier

Producteur : france tv studio / Media TV

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 08/06/20

Modifié le 08/06/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par