Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

L'esclavage est une pratique observée depuis les civilisations antiques. Celles de Mésopotamie, d'Inde et de Chine employaient des esclaves soit à des tâches domestiques, soit à de grands travaux de construction ou d'agriculture. Les Égyptiens utilisaient des foules d'esclaves pour construire leurs palais et monuments royaux.

 

Dans la Grèce antique, les esclaves, nombreux, varient au rythme des guerres et des besoins en main d’œuvre. L’historien Raymond Descat affirme qu’au IVe siècle avant notre ère, Athènes comptait près de 250 000 esclaves, soit un habitant sur deux.

 

C’est l’intégralité de l’économie athénienne qui repose sur l’ esclavage (artisanat, mines, travaux domestiques, etc). Le philosophe Aristote justifie l’esclavage dans La Politique :

« il est évident qu’il y a par nature des hommes qui sont libres et d’autres qui sont des esclaves, et que pour ceux-ci, la condition servile est à la fois avantageuse et juste ».

l’Empire romain, l’esclavage s’accroit pour atteindre près de 40% de la population. Les conditions de vie des esclaves sont encore plus difficiles qu´en Grèce. Les maîtres romains ont notamment le droit légal de vie et de mort sur leurs esclaves. L’empire romain sera marqué par la révolte des esclaves entre 73 et 71 avant notre ére, menée par Spartacus. Le gladiateur prend la tête d’une armée servile. Celle-ci sera écrasée dans le sang.

 

Au Moyen Âge, l´esclavage persiste. Il est ainsi, par exemple, justifié par Saint Augustin au IVe siècle. Pour autant, le développement des petites exploitations agricoles, réduit le nombre d´esclaves de fait, au profit d’un autre mode de domination : le servage. Si l’Église catholique condamne l’esclavage pour les chrétiens, elle ne le condamne pas s’il concerne « les païens ». Ainsi, l’Europe méditerranéenne continue à utiliser l’esclavage, notamment dans les périodes où le manque de main-d’œuvre se fait sentir (pestes, guerres, etc).

 

Mais c’est avec le développement des colonies, au milieu du XVe siècle, et le besoin accru de main-d’œuvre, que les grandes puissances européennes vont bientôt instaurer un système effrayant : la traite des Noirs

 

Publié le 26/03/13

Modifié le 07/01/20

Retrouve ce contenu dans :