L’expression Black Power (le « Pouvoir Noir ») a émergé lors du mouvement des droits civiques, comme une affirmation de l’identité noire, préalable à toute éventuelle intégration à une société dominée par le « pouvoir blanc ».

Le SNCC (Student Non violent Coordinating Committee), né en 1960 lors d'assemblées d’étudiants en Caroline du Nord, rallie de nombreux jeunes supporters dans le Nord et lève des fonds pour appuyer les actions du mouvement des droits civiques dans le sud. En 1966, le SNCC se radicalise sous l’influence de son nouveau président, Stokeley Carmichael. Plutôt que de poursuivre des actions puissantes de désobéissance civile comme les marches ou les sit-ins, Carmichael revendique le Black Power lors de la marche contre la peur dans le Mississippi en 1966 : fini de répondre à la violence par la non-violence, rejetées les valeurs de la société américaine, « le peuple noir de ce pays doit s’unir, reconnaitre son héritage et bâtir sa communauté ». L’année suivante Carmichael rejoint le 

.

 

Le Black Power n’est pas un mouvement structuré mais un concept auquel se rattachent de nombreux mouvements radicaux, comme la NOI (Nation of Islam) ou le Black Panther Party.

macolmx-mlk

Malcom X avec Martin Luther King, le 26 mars 1964.
Photo © Marion S. Trikosko, U.S. News & World Report Magazine.
Source : Library of Congress, Prints and Photographs Division, Washington D.C.

La NOI, dirigée par elijah muhammad, se fonde sur une interprétation libre et très éloignée de la religion musulmane : les noirs constituent les êtres humains originaux et en attendant qu’ils reprennent le pouvoir sur les blancs, la noi préconise une nation indépendante pour les noirs américains. le mouvement se développe dans les ghettos noirs des grandes villes du nord et de l’ouest. la figure emblématique de la noi est  malcom x jusqu’à ce qu’il en démissionne en 1964 et crèe son propre mouvement.

En 1966, deux activistes noirs de Californie crèent le Black Panther Party, un mélange de programmes d’aides aux plus démunis et de militantisme violent comme le filage, armes à la main, de policiers soupçonnés de harceler les noirs. Il connaît son moment de gloire aux Jeux Olympiques de 1968, lorsque deux athlètes noirs, médaillés sur le podium, lèvent le poing en l’air, le signe de ralliement des Black Panthers pour dire Power to the People (le pouvoir au peuple).

Publié le 19/12/12

Modifié le 16/02/16

Retrouve ce contenu dans :