Madame de Sévigné, épistolière du XVIIe siècle

Madame de Sévigné est une écrivaine épistolaire dont les lettres sont considérées comme l'un des témoignages les plus riches et détaillés sur le siècle de Louis XIV. Biographie.

Publié le 09/05/2022 • Modifié le 16/05/2022

Temps de lecture : 2 min.

Écrit par Elodie Pinel

Madame de Sévigné, épistolière du XVIIe siècle

Madame de Sévigné est une écrivaine épistolaire dont les lettres sont considérées comme l'un des témoignages les plus riches et détaillés sur le siècle de Louis XIV. Biographie.

Qui est Marie de Sévigné ?

Marie de Sévigné est une femme de lettres française du XVIIe siècle. Désignée aujourd’hui comme « Madame de Sévigné » ou « la marquise de Sévigné », celle qu’on appelait en son temps « la plus jolie fille de France » naît sous le nom de Marie de Rabutin-Chantal et prend le nom de son époux, Henri de Sévigné, à leur mariage en 1644, alors qu’elle a 18 ans. Mais il meurt 7 ans plus tard : il s’est en effet battu en duel pour sa maîtresse contre un autre noble, le chevalier d’Albret. De son côté, courtisée par Nicolas Fouquet, elle sait lui résister. De Henri de Sévigné, Marie a deux enfants : une fille aînée, Françoise, née deux ans après son mariage et un fils, Charles. Lorsque sa fille se marie et part vivre en Provence avec son époux, le marquis de Grignan, en 1669, c’est un déchirement pour cette femme qui s’est absorbée dans son rôle de mère.

C’est pour garder un lien avec sa fille que Marie de Sévigné lui écrit régulièrement des lettres ; elle en soigne le style et sélectionne les meilleures anecdotes sur la vie de la cour. D’échanges personnels, ces lettres deviennent une œuvre littéraire, à la fois document sur le siècle de Louis XIV et monument artistique. S’y associent la perfection d’une langue et la précision d’un regard sur la comédie sociale de son temps. Pourtant, le souhait de Madame de Sévigné n’était pas d’être publiée. La première édition de ses Lettres est donnée en 1725, 29 ans après sa mort, grâce à sa petite-fille Pauline de Grignan, qui expurge l’édition des lettres rédigées par sa propre mère, Françoise : les lettres de Marie de Sévigné, qui étaient un échange, deviennent ainsi un long monologue.

Dans quel contexte les lettres de Madame de Sévigné sont rédigées ?

Les Lettres de Madame de Sévigné sont publiées de manière posthume au XVIIIe siècle mais elles sont écrites de 1655 à la mort de l’autrice, en 1696. Elles représentent donc une œuvre composée pendant 40 ans. Cette période correspond au règne de Louis XIV, des premières années de son gouvernement en 1638 à son installation à Versailles en 1682. En 1655, le faste de la cour est à son apogée, que ce soit dans les châteaux de Saint-Germain-en-Laye, du Louvre ou des Tuileries. Louis XIV multiplie les maîtresses parmi les nobles familles de la cour, et les histoires galantes se nouent et se dénouent autour de lui. Ces intrigues politiques et amoureuses culminent avec l’emprisonnement de Nicolas Fouquet d’une part, en 1661, lorsque ce surintendant des finances est accusé de détournement de fonds et est arrêté par d’Artagnan, et par l’affaire des poisons entre 1679 et 1682, d’autre part, laquelle révèle que la favorite du roi, Madame de Montespan, a commandé des poisons et fait dire des messes noires pour se débarrasser de certains de ses ennemis - elle n’est pas la seule à avoir eu recours à ces moyens dans l’entourage royal. Louis XIV, pour éviter le scandale d’État, se voit obliger de couvrir l’affaire et de donner désormais l’exemple d’une vie rangée. Le règne que traverse l’écriture des Lettres de Madame de Sévigné correspond donc à un règne mouvementé, secoué de complots, de manipulations et d’alliances sentimentales et politiques.

Dates-clés

  • 1626 : naissance à Paris
  • 1644 : mariage avec la marquis Henri de Sévigné
  • 1655 : début de l'écriture de ses lettres
  • 1669 : départ de sa fille, Françoise de Grignan, pour le sud de la France
  • 1696 : mort à Grignan (Drôme)
  • 1725 : première édition des Lettres par la petite-fille de Madame de Sévigné

Qu’a changé Madame de Sévigné à la littérature ?

L’œuvre de Madame de Sévigné est un des exemples les plus remarquables de la langue classique. Parmi les amis proches de Marie de Sévigné figurent ainsi La Rochefoucauld et Marie-Madeleine de La Fayette : leurs discussions sont littéraires et il n’est pas rare que les lettres que Sévigné adresse à sa fille, d’une part, à son cousin Bussy, d’autre part, soient lues dans ces cercles mondains et lettrés ; certaines ont même été lues par Louis XIV et d’autres ont été intégrés par Bussy à ses Mémoires. C’est ainsi que Marie de Sévigné gagne en notoriété et que son style s’impose comme une référence de son temps.

Œuvre principale

Lettres, Correspondance

Parcours littéraire

Célèbre en son temps comme femme d'esprit (dans les salons et cercles lettrés), Madame de Sévigné est devenue, après sa mort, une écrivaine reconnue grâce aux publications de sa corresponce par ses descendants.

► Découvrez la vidéo de la série Félix déLIRE consacrée à Correspondance de Madame de Sévigné.

►► Tout sur le roman et récit du Moyen Âge au XXIe siècle


Ce contenu est proposé par

Tu aimeras aussi...

dossierDossier : Revisions Bac Francais pour la matiere Bac 2023 - Premiere

Révisions Bac Français

dossierDossier : Les livres a lire au moins une fois dans sa vie pour la matiere Francais - Seconde

Les livres à lire au moins une fois dans sa vie !

dossierDossier : Louis XIV 1638 1715 pour la matiere Histoire - Cinquieme

Louis XIV (1638-1715)