Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

Le jour de Noël est considéré aujourd’hui comme une grande fête familiale. Et, à ce titre, elle célébrée par un grand nombre de gens à travers le monde. Mais, à l’origine, il s’agit d’une fête religieuse, suivie uniquement par les chrétiens.

« Pour moi, Noël c’est la fête de toute la famille. Nous allons faire un grand repas ! Mes cousins et mes cousines, que je ne vois pas souvent, seront là, et on ouvrira nos cadeaux à minuit, sous le sapin », explique Jules, qui fêtera ses 11 ans trois jours plus tard. Comme la majorité des Français, ce jeune garçon ne connaît pas l’origine de Noël. Un sondage, de l’Institut CSA et BFMTV, réalisé les 17 et 18 décembre 2013, révèle en effet que seules 14 % des personnes interrogées associent Noël à une fête religieuse.

Un enfant dans une crèche

Les catholiques, les protestants et les orthodoxes considèrent Noël comme une fête importante, car elle marque la naissance de Jésus. Pour ces trois religions, Jésus est le fils de Dieu venu dans le monde pour aider tous les hommes. La Bible, le livre sacré des chrétiens, raconte qu’il est né à Bethléem, en Galilée (une région aujourd’hui située en Israël), dans une étable, parce que ses parents ne trouvaient pas d’endroit où dormir. Un texte de saint Luc précise qu’il a été « emmailloté et couché dans une crèche », c’est-à-dire une mangeoire. Cette description est à l’origine des crèches que l’on peut voir exposées au moment de Noël. La tradition a ensuite entouré l’Enfant Jésus d’un âne et d’un bœuf, et parfois d’autres animaux ou de personnages très éloignés de ceux de la Bible (comme les santons).

Juifs et musulmans

Pour les musulmans, le livre sacré est le Coran. Celui-ci parle de Jésus, qui est désigné comme un prophète. Mais cela leur permet-il de fêter sa naissance ? Les musulmans ne sont pas tous d’accord sur ce point. En France, certains fêtent Noël pour les enfants ou pour accepter l'invitation d’amis chrétiens. Mais, en principe, un musulman ne participe pas à des fêtes autres que celles fixées par sa religion. Quant aux juifs, la fête de Noël ne veut rien dire, car Jésus n’est pas une personne reconnue dans leur religion. En revanche, en décembre, les familles juives célèbrent Hanouka, la fête des lumières ou, chaque soir, les enfants allument la bougie d'un chandelier à huit branches. Et, pendant Hanouka, on s'échange aussi des cadeaux.

 

Myriam Rembaut

Publié le 20/12/13

Modifié le 05/01/17

Retrouve ce contenu dans :