Vidéo : Catherine de Médicis

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire28:02

Catherine de Médicis

Les cours Lumni - Primaire

Qui était Catherine de Médicis, reine et mère de trois rois de France ? Réponse avec la professeure Alexandra.

Retrouvez le support de cours en pdf.

Reine, régente, puis reine-mère

Catherine de Médicis est née à Florence (Italie) en 1519. Sa famille, les Médicis, est riche et puissante. À la mort de ses parents, elle est élevée par son cousin Jules qui devient Pape sous le nom de Clément VII. À cette époque, le roi de France, François Iᵉʳ, est en pleine guerre d’Italie. Il fait alliance avec le Pape, chef des états pontificaux, et organise le mariage de son fils cadet Henri avec Catherine. Ils se marient en octobre 1533 et ils s’installent au palais du Louvre, la résidence royale.

 

À la mort de François Iᵉʳ en 1547, Henri II devient roi et Catherine devient reine. Pendant les absences de son mari, elle assure le gouvernement. Durant son règne, Henri II avait deux préoccupations principales :

  • Renforcer le royaume : malgré les défaites militaires de Henri II, il arrive à renforcer toute la frontière est du royaume de France.
  • La question religieuse : à cette époque, les Français sont chrétiens catholiques. Mais depuis les années 1530, certains critiquent la manière de vivre et d’enseigner de l’Église. Cette nouvelle branche des chrétiens s’appelle les protestants. Les protestants et les catholiques sont en rivalités. Henri II fait la guerre aux protestants.

Henri II et Catherine de Médicis ont eu 10 enfants, dont trois deviennent rois. François II succède au trône à l’âge de 15 ans en 1559 à la mort de son père, mais il meurt un an plus tard. Son frère, Charles IX, prend le trône, mais il est âgé de 10 ans. Catherine de Médicis devient alors régente du royaume. Une régence signifie qu’elle gouverne jusqu’à la majorité de son fils. En réalité, elle continuera d’avoir un rôle important sur le gouvernement du royaume. Catherine devient ensuite reine-mère car son troisième fils Henri III monte sur le trône à la mort de Charles IX.

Le renforcement du pouvoir royal et les guerres de Religion

Durant la régence de Catherine de Médicis, les rivalités entre protestants et catholiques s’intensifient. C’est la guerre de Religion. Catherine de Médicis ne va pas entretenir ces guerres. Son objectif est d’apaiser les tensions et renforcer le royaume.

 

Elle organise une vie de cours, des hommes et des femmes à proximité du roi et de la famille royale. Elle lance la construction d’un important palais très proche du Louvre et de la Seine à Paris : le palais des Tuileries (aujourd’hui disparu). Elle fait de nombreux voyages dans le royaume avec ses fils ou seule pour se montrer au peuple et rencontrer des acteurs importants. Elle essaie en permanence de trouver un équilibre compliqué qui permettrait aux rois successifs (Charles IX et Henri III) de rester les maîtres face aux querelles religieuses et aux grands seigneurs.

 

Ainsi, elle marie sa fille Marguerite de Valois à Henri de Navarre, chef des protestants (futur Henri IV), en août 1572. Mais, dans la nuit du 23 au 24 août 1572, de nombreux protestants sont assassinés à Paris. C’est le massacre de la Saint-Barthélemy. Le rôle de Catherine de Médicis n’est toujours pas éclairci.

 

⇒ Catherine de Médicis meurt à l’âge de 70 ans. Reine, régente puis reine-mère, elle a gouverné directement ou indirectement le royaume de France pendant plus de 40 ans. Tout au long de sa présence à la tête du royaume, les guerres étaient en toile de fond. Ces guerres de Religion prennent fin en 1598 sous le règne de Henri IV avec l’Édit de Nantes. Catherine de Médicis fait partie des femmes d’État de notre histoire nationale, en ayant gouverné ou étant associé au gouvernement dans des moments très difficiles.

Lexique

Régence : un pouvoir assuré provisoirement par une autre personne en l’absence du roi ou parce qu’il est trop jeune.

Guerres des religions : des guerres qui ont marqué la France à partir de 1560 et qui ont donné lieu à de nombreux massacres. Ces guerres ont opposé les catholiques et les protestants.

Catholiques : chrétiens qui reconnaissent l’autorité du Pape à Rome.

Protestants : chrétiens qui ne reconnaissent pas l’autorité du Pape à Rome.

Édit : une loi décidée par le roi et ses conseillers.

 

 

Réalisateur : Didier Fraisse

Producteur : France tv studio

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 22/07/20

Modifié le 23/07/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par