Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Enseignements artistiques01:22

« Les Joueurs de cartes », de Paul Cézanne

1 minute au musée

Une scène de vie 

Aux alentours de 1890 à 1895, Paul Cézanne peint 5 toiles dont le sujet est le même : les joueurs de cartes. C'est une scène de genre assez banale dans les cafés du sud de la France. Paul Cézanne traite donc à plusieurs reprises ce thème d'inspiration caravagesque et donne à l'affrontement une gravité exceptionnelle. Aux subtils jeux de gestes et de regards, Cézanne substitue les silhouettes massives et la concentration silencieuse des personnages. 

Sur les cinq toiles que le peintre consacre à ce sujet, celle-ci est l'une des plus dépouillées. Ici, tout concoure finalement à donner un aspect monumental à la composition, que vient servir un chromatisme aux accords somptueux.

 

Nabi : Tiens, il a peint aussi des cow-boys, Cézanne ?

Mona :  Pourquoi tu dis ça ?

Nabi : Ben, ils ont des chapeaux, et puis, ils boivent dans un saloon !

Rafaël : N’importe quoi ! C’est un café !

Mona : Non, Le tableau s’appelle Les Joueurs de cartes, c’est tout !

Rafaël : Oui, mais Paul Cézanne peignait surtout les gens de sa région, à Aix-en-Provence !

Nabi : T’as vu ?  Ils sont bizarres, les gens de sa région !

Mona : C’est vrai ! Leurs bras sont trop longs !

Nabi : Ils ont des corps comme des saucisses ! Et  regarde les jambes !

Mona :  Même le café, il est bizarre !

Nabi :  La chaise est plus grande que la table!

Rafaël : C’est parce que Cézanne, il se moque de la perspec…(il bégaie) pective !!

Nabi : En plus, on voit même pas ce qu’il y a derrière!

Rafaël : C’est fait exprès ! Cézanne peint par touches de couleurs, sans faire les détails !

Mona : Lui, on dirait mon tonton quand il joue à la belote ! Il n’entend plus rien !

Rafaël : Il  paraît que Cézanne a peint cinq essais différents de ce tableau.

Nabi : Ben, il est drôlement fort, moi, même avec dix dessins, j’ai toujours zéro !

Réalisateur : Franck Guillou

Producteur : Les Films de l'Arlequin, France 3, Le Musée du Louvre

Année de copyright : 2007

Année de diffusion : 2007

Publié le 13/08/19

Modifié le 11/11/19

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par