Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

sso_title
sso_description
Actualité02:17

Nos poubelles débordent ! En France, en 2016, on recensait 4,6 tonnes de déchets par habitant*. Et parmi eux, on retrouve les plastiques. Seulement 22 % des ces déchets plastiques sont recyclés**. Les autres, ceux qui ne sont ni collectés ni recyclés, finissent parfois dans la nature et dans la mer. D’ici 2050, il y aura plus de plastique dans la mer que de poisson, d’après une étude du Forum économique mondial (2016). Quel est l’impact du plastique sur les océans ? Existe-t-il des solutions pour les dépolluer ? Zoom sur la traque au plastique.

Les espèces marines, premières victimes du plastique

Une tortue avec une paille coincée dans la narine, une autre retrouvée morte avec 104 bouts de plastique dans son estomac... Les images d'espèces marines victimes du plastique tournent sur les réseaux. Tous les ans, 8 millions de tonnes de plastique sont déversées dans les océans. Des déchets qui flottent parfois à la surface et forment d'immenses décharges. La plus importante se situe dans l'océan Pacifique. Elle fait 3 fois la taille de la France et regroupe environ 1 800 milliards de morceaux de plastique, comme cette vieille console de jeu repêchée il y a 4 ans.

Des initiatives pour débarrasser l'océan des déchets

Pour se débarrasser de tous ces déchets, des initiatives ont vu le jour. Comme ce bateau sorti tout droit du cerveau d'un Néerlandais de 25 ans, Boyan Slat. Son nom : l'Interceptor. Sa mission : collecter le plastique avant quil n'atteigne la mer. Le fondateur de The Ocean Cleanup explique d'où provient ce plastique : « D'où vient tout ce plastique ? La réponse est : des rivières ! Les rivières sont comme des artères qui transportent les détritus de la terre jusqu'à la mer. »

Grâce à une sorte de bras, l'Interceptor nettoie aujourd'hui 2 rivières en Asie. Les déchets sont extraits de l'eau et déversés dans des bennes pour être triés et recyclés à terre. En s'attaquant aux 1 000 rivières les plus polluées au monde, Boyan Slat espère éliminer 90 % du plastique flottant d'ici à 2040. 

* (source ADEME, 2019)
**  (source WWF, 2019)

Producteur : Jean-François Peralta / France.tv Studio

Année de copyright : 2019

Année de production : 2019

Année de diffusion : 2019

Publié le 14/11/19

Modifié le 27/02/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par