Qui sont les SDF ?

icone menu
Decod'actu
Publié le 07/11/19Modifié le 07/11/19

Sur le même sujet

En France, près de 4 millions de personnes rencontrent de graves difficultés pour se loger. Entre ceux qui vivent à la rue et ceux qui occupent des logements insalubres, les situations sont très variées.

Dans quelles conditions vivent les personnes en difficultés ? 

On peut distinguer trois grandes catégories.

- La plus visible est celle des personnes sans-abri. Elles vivent et dorment dans la rue. Elles étaient 12 700 en 2012.

- La seconde catégorie est celle des sans domicile fixe. Ils n’ont pas de logement personnel mais peuvent alterner entre la rue, un hébergement chez des proches, dans des centres d’urgence ou en hôtel. Ils étaient près de 143 000 en 2012. Ce chiffre a doublé entre 2001 et 2012.

- Enfin, troisième catégorie : les mal-logés. Ils disposent d’un toit mais il est trop petit ou dangereux pour leur santé. Ils seraient plus de 2,8 millions dans cette situation.

Ces chiffres sont probablement sous-estimés puisque l’INSEE n’a pas effectué de comptage des personnes sans-abri depuis 2012, faute de budget.

Qui sont les SDF ?

Il s’agit en majorité d’hommes et de personnes nées à l’étranger. 56 % des sans-domicile ne sont pas nés en France.

Fait nouveau, on compte de plus en plus de femmes. Elles représentent 2 sans domicile sur 5. Elles bénéficient de centres d’accueil plus stables que les hommes. Mais lorsqu’elles sont à la rue, une femme sans-abri serait agressée toutes les 8 heures en France selon l’association l’Entourage. À cela s’ajoute des problèmes supplémentaires d’hygiène, notamment pendant leurs règles.

Autre phénomène, 10 000 personnes sans domicile sont d’anciens enfants placés en protection de l’enfance. Ils représentent 26 % des SDF nés en France alors qu’ils ne sont que 2 à 3 % de la population générale.

Par ailleurs, avoir un travail et un diplôme ne protège pas de la précarité. En France, on estime à 1 million le nombre de travailleurs vivant avec moins de 855 euros par mois. Une somme parfois insuffisante pour accéder à un logement. Un quart des personnes sans domicile occupe un emploi, le plus souvent peu qualifié, et dans les secteurs du bâtiment, de la restauration ou des services à la personne. Et parmi elles, 39 % ont un CDI. 14 % des SDF ont également fait des études supérieures.

Autre élément relatif à la santé : qu’il soit jeune, femme ou homme, un SDF a une espérance de vie inférieure de 30 ans à la moyenne des Français. 566 personnes sont ainsi mortes dans la rue en 2018.

Quelles solutions pour sortir les gens de la rue ?

Le gouvernement a lancé en 2017 le plan « Logement d’abord ». Objectif : proposer un accès direct à un logement stable sans passer par la case de l'hébergement d'urgence. Selon le gouvernement, 70 000 personnes ont bénéficié d’un logement social ou adapté depuis son lancement.

Les associations jugent ce plan encourageant mais trop timide. Notamment en terme de financement. 15 millions d'euros sont alloués à cette action jusqu'en 2020.  

À titre de comparaison, la Finlande a fait baisser de 18 000 à 6 700 le nombre de ses SDF en 30 ans, en appliquant un programme similaire. Elle y a consacré 240 millions d'euros de 2008 à 2016.

Retrouve ce contenu dans :