Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche

Le califat

 

Quand le Prophète mourut en 632, il ne laissa pas de successeur clairement désigné. Les membres dirigeants de la communauté élurent alors Abu Bakr, qui reçut le titre de khalifat, un mot qui signifie simplement « successeur » et qui est à l’origine du mot « calife ». Certains pensaient que le candidat naturel était Ali, le cousin du Prophète et 4ème calife, qui avait épousé Fatima, la fille du Prophète. Ceux qui voulaient qu’Ali devienne calife sont les musulmans chiites.

Celui-ci finit par devenir calife, mais la communauté des musulmans était divisée entre les musulmans sunnites qui estimaient que le calife devait être élu, et les musulmans chiites pour qui le califat devait revenir aux descendants d’Ali et de Fatima.

Les premières conquêtes

conquete-islam

Les trois premiers califes, Abu Bakr, Omar et Othman, élargirent rapidement leur territoire, créant un empire qui finit par s’étendre de la péninsule arabe à l’Espagne. La majeure partie de ces terres furent conquises par la force, mais l’islam se propagea également de manière pacifique dans des zones où les dirigeants locaux conclurent des alliances avec les califes. Les membres d’autres religions qui vivaient dans ces zones – les juifs, les chrétiens et les zoroastriens – prirent le surnom de dhimmis (les gens protégés), car ils bénéficiaient d’une protection en échange du versement d’un impôt. Par la suite , d’autres peuples, comme les Hindous de l’ouest de l’Inde, devinrent eux aussi des dhimmis.

 

 
 

Fondement des arts de l'Islam

À l'occasion de l'exposition de la collection Khalili à l'Institut du Monde Arabe, Anne-Gabrielle Vincent, conférencière, et Radhia Dziri, responsable des actions éducatives de l'Institut du Monde Arabe, nous présentent le premier des trois grands thèmes du parcours destiné aux collégiens et aux lycéens : le thème des fondements des arts de l'Islam.

Publié le 30/01/13

Modifié le 13/11/19

Retrouve ce contenu dans :