Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche
icone play

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Français03:17

Accord sujet verbe au passé composé avec l'auxiliaire être

Les accords

- Oh là là, la poupée et le robot ont l'air fâchés ! Comment peut-on les réconcilier ?

- En faisant un jeu. Il suffit de s'écarter de quelques pas pour se lancer la balle. Un, deux, trois, quatre, cinq.

- Pas sûr que ça marche. On dirait un duel dans un western.

- Oh ! Zut ! Il est tombé !

- Aïe ! La poupée est tombée aussi.

- Oh, regarde les verbes ! Tu ne remarques rien ?

- Humm...  « Il est tombé », « Elle est tombée »... C'est toujours le verbe « tomber », au passé composé. Je reconnais l'auxiliaire être et le verbe tomber au participe passé.

- Les deux parties du verbe s'accordent avec le sujet. D'abord, l'auxiliaire être. « Il est » ou « Elle est ». « Le robot et la poupée sont ».

- Et le participe passé « tombés ». Attendez, on n'a pas eu le temps de voir toute la chaîne de l'accord.

- Je crois que nos amis ont d'abord besoin de renouer le lien de l'amitié.

- Allez, lancez-vous la balle et ça ira mieux.

- Tiens, voilà encore le passé composé avec l'auxiliaire être ! Regardons le participe passé du verbe. C'est lui qui porte le sens.

-« Je suis resté », « é » accent aigu, masculin singulier. Donc, « je », c'est le robot. Et « Je suis allée », « é » accent aigu « e », féminin singulier. Donc, « je », c'est la poupée. J'ai compris !

- Oh, ça va se compliquer ! Voilà les copines de la poupée. La balle est tellement secouée qu'elle a oublié le participe passé.

- Ce n'est pas grave, on va l'écrire nous-mêmes, en pensant bien à la règle de l'accord.

- Avec l'auxiliaire être, le participe passé s'accorde avec le sujet. « Nous », ce sont les poupées. Donc, il faut rajouter la marque du féminin et celle du pluriel.

- Bravo Zéphyr ! Et moi, grâce à ce jeu, j'ai compris autre chose. C'est qu'il n'y a vraiment pas de quoi se disputer, car tout ça, c'est du passé.

- Tu as vu ? Ils se sont rapprochés. Tiens, « s'ennuyer », « se rapprocher », ce sont des verbes pronominaux.

- Bien joué ! Les verbes pronominaux utilisent toujours l'auxiliaire être au passé composé. Oh... Ils se sont embrassés. Ils se sont réconciliés.

- Eh oui, grâce au jeu des accords, la poupée et le robot sont de nouveau d'accord.

Réalisateur : CANOPE

Producteur : CANOPE

Année de copyright : 2014

Année de production : 2014

Publié le 08/08/16

Modifié le 20/02/20

arrow
voir plus