Vidéo : Agnodice

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Enseignement moral et civique00:56Publié le 12/05/2021

Agnodice est devenue dans l’Antiquité la première femme gynécologue grecque, sans révéler qu’elle était une femme, car celles-ci n’avaient pas le droit d’exercer la médecine. Voici son histoire.

Qui était Agnodice ?

Agnodice est une gynécologue grecque. Enfant, elle voit de nombreuses femmes mourir ou souffrir lors de leur accouchement. La raison ? C’est parce que souvent, elles ont préféré se débrouiller entre elles plutôt que faire appel à un médecin homme pour les soigner. Dans l’Antiquité, à Athènes, les femmes n’ont pas le droit d’être médecin. Cette situation la révolte et elle décide de partir en Egypte pour y apprendre la médecine. De retour à Athènes, elle est obligée de se déguiser en homme pour pouvoir exercer la profession de médecin. A ses débuts, elle a du mal à obtenir la confiance des femmes, mais un jour, elle sauve un de ses patientes, et cela va tout changer. Elle deviendra la gynécologue la plus célèbre d’Athènes.

Les autres médecins sont jaloux de son succès et vont même jusqu’à lui faire un procès. Ils découvrent qu’elle est une femme et fous de colère, ils décident de la condamner à mort. Mais ses patientes viennent à sa rescousse et prennent sa défense. Les magistrats finiront par la libérer, et promulgueront une loi l’année suivante autorisant les femmes à pratiquer enfin la médecine.

Producteur : Ligue de l'enseignement du Bas-Rhin

Publié le 12/05/21

Modifié le 17/06/21