Etudier : le seul moyen de s'extraire de la pauvreté en Inde et en Sibérie

icone menu
Les chemins de l'école
Publié le 11/09/17Modifié le 06/11/19

Sur le même sujet

Dans le village de Chanda, 10 ans, tout le monde travaille à la mine. Aussi jeune soit-elle, elle ne déroge pas à la règle. Tous les matins, à l’aube, elle y débute sa journée. Ce n’est qu’après qu’elle peut enfiler son uniforme scolaire et se mettre à rêver d’un ailleurs. Elle marche une heure dans l’atmosphère irrespirable d’une des zones les plus polluées au monde.

Stas, 7 ans, a toujours vécu dans l’immensité glacée des plaines de Sibérie. Mais sa vie va changer ; il doit intégrer un internat pour l’année scolaire à venir. Pour s’y rendre, il faudra plusieurs heures en traîneau et ne pas manquer l’hélicoptère qui assure le ramassage scolaire de tous les enfants nomades de la région.

Retrouve ce contenu dans :