Vidéo : « Fables », Jean de La Fontaine

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions

« Fables », Jean de La Fontaine

Félix déLIRE

Jean de La Fontaine (1621-1695) est connu pour ses célèbres Fables. Cet auteur a modernisé ce genre en le rendant plus agréable et accessible. Chaque fable, notamment du livre VII à XI, dénonce par l’art du récit, les traits les plus sombres de l’homme et de la société. Explications.

Une fable, c’est quoi ?

Une fable est une histoire écrite en vers et qui se sert d’animaux pour masquer une réalité humaine. Ce type de récit existe depuis l’Antiquité. Jean de La Fontaine a rompu avec cette tradition en la rendant plus ludique, tout en abordant des questions sérieuses et complexes. Brouiller les pistes entre les hommes et les animaux, lui a permis d’être à la fois inattaquable, et de véhiculer de manière efficace des pensées.

Une critique du pouvoir

Grâce à l’imaginaire, Jean de La Fontaine remet en question les défauts des hommes, les contraintes sociales, la politique, les courtisans, l’injustice, les abus de pouvoir… Dans « La Cour du Lion » (Livre VII), le lion est le roi, il se montre faussement sympathique auprès de ses sujets, mais dès lors que le plus faible vient à parler, peu importe son crime, c’est lui qui sera condamné.

La parole, source de danger

Dans les Fables, à chaque fois qu’un animal parle, il est souvent à deux ou trois phrases de se faire tuer. Ainsi, dans Les Fables de La Fontaine, la parole est souvent source de tromperie et de danger. La parole est comme un préambule à la dévoration. On le voit dans « Le Rat et l'Éléphant », « Le Chat et le Rat », « La Tortue et les Deux Canards »…

Humaniser les animaux, animaliser les hommes

A l’époque, le philosophe René Descartes considérait les animaux comme des machines. Jean de La Fontaine s’est opposé à cette idée. Pour lui, les animaux sont bien plus complexes et intéressants. Il est contre l’idée de la toute-puissance de l’homme sur la nature. Dans les Fables, il a rendu aux hommes leur part d’animalité, et aux animaux leur part d’humanité.

Réalisateur : Alexandre Mehring

Nom de l'auteur : Félix Radu

Producteur : CALT PRODUCTION

Année de copyright : 2021

Publié le 02/04/21

Modifié le 13/04/21

Ce contenu est proposé par