Vidéo : Fonctionnement d'une caméra

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Arts et culture04:17

Fonctionnement d'une caméra

C'est pas sorcier

Même le film ayant le plus d’actions possible, avec des mouvements dans tous les sens, n’est en fait constitué que d’images fixes. Autrement dit, le cinéma n’est qu’une succession de photographies, cadencée à une certaine vitesse. Et l’appareil ingénieux qui permet de filmer est la caméra. Mais comment fonctionne-t-elle ? Jamy va ouvrir le cœur de cette machine et vous en dévoiler le secret.

Moteur, ça tourne !

Pour créer l’illusion du mouvement au cinéma, il faut donc une caméra dotée d’une pellicule. Quand cet appareil inventé par les frères Lumière à la fin du XIXe siècle tourne, la pellicule défile. Cette dernière s’arrête dans une fenêtre masquée par un obturateur qui est lui aussi en rotation. Quand l’obturateur tourne, il libère la fenêtre et laisse alors la lumière pénétrer et imprimer la pellicule. Puis lorsqu’il vient de nouveau masquer la fenêtre, la pellicule défile pour laisser place à une portion vierge de toute impression. L’obturateur ouvre la fenêtre, la lumière imprime la pellicule et ainsi de suite. C’est ce fonctionnement qui permet que toutes les actions et les étapes des mouvements soient photographiées, image par image, à une cadence de 24 images par seconde.

L’évolution des caméras

Toutes les caméras n’ont pas tourné à la même vitesse. Au tout début, le cadreur devait utiliser une manivelle pour faire défiler la pellicule et tourner l’obturateur. Difficile alors d’avoir un mouvement régulier à l’image, on avait l’impression de regarder un film saccadé. Et pour cause, la caméra ne tournait qu’à 18 images par seconde alors qu’il en faut idéalement 24 pour représenter l’intégralité d’un mouvement. Au fil des années, l’invention des Français Louis et Auguste Lumière, n’a fait qu’évoluer. Certaines caméras proposent désormais des cadences encore plus rapides pour obtenir davantage de fluidité dans les mouvements et de détails dans les images d’une qualité impressionnante. D’autres encore permettent même de filmer directement en 3D. Maintenant que vous avez compris le fonctionnement d’une caméra, vous pouvez tourner votre propre film. Scénario en tête, plantez le décor, placez votre caméra et demandez le silence, puis… Action !

Réalisateur : Catherine Breton

Producteur : Riff International, France 3

Année de copyright : 1996

Année de production : 1996

Publié le 21/01/16

Modifié le 27/01/21

Ce contenu est proposé par