vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Techno28:51

J'ai de la mémoire, comment stocker l'information ? (4 juin)

Les cours Lumni - Collège

Les profs de techno Annabelle et Lahcène s'interessent au stockage de l'information au cours du temps. Comment laisser une trace permanente de l’information ?

Téléchargez le support du cours en PDF.

Comment conserver, partager et transmettre ces informations au cours du temps ?.

En technologie, on parle de principe de transcription d'informations sur un « support mémoire ». Ce principe est resté le même dans l’Histoire.

Préhistoire

il y a 40 000 ans, c’est l’art rupestre : des représentations symboliques sur la roche.

1ère rupture : invention de l’écriture.

L’invention de l’écriture marque la sortie de la préhistoire et le début de l’histoire

Les sumériens (3400 et 3300 avant JC) : Écriture cunéiforme sur de l’argile au Moyen orient.

En -3000 avant JC, les hiéroglyphes et des idéogrammes apparaissent en Egypte. Le support est le volumen. C’est un livre à base de feuilles de papyrus collées les unes aux autres et qui s'enroule sur lui-même.

En 650 avant JC, une autre écriture cursive réservée aux scribes apparait et s’appuie sur le codex. Il s’agit d’un cahier formé de pages manuscrites reliées ensemble en forme de livre. C’est ancêtre du livre moderne (inventé à Rome durant le IIe siècle av. J.-C.)

2ème rupture : invention de l’imprimerie

Gutenberg invente l’imprimerie en 1440.

  • Disposition des caractères en plomb
  • Installation des lames sur le pressoir
  • Positionnement du papier
  • Mise en encre des caractères
  • Pressage du tout (principe du tampon)

Il y a une rupture sociale grâce à l’imprimerie. On sort du Moyen-Âge pour rentrer dans la Renaissance. L’invention de l’imprimerie permet l’accès facilité à la connaissance et à l’éducation et conduit progressivement à l’émancipation des personnes

L’imprimerie amène l’invention des systèmes automatiques : une machine devient capable d’exécuter des instructions.

3ème Rupture : invention de l’informatique et du langage binaire 

C’est grâce aux recherches de George Boole sur le langage et à la machine de Turing que l’informatique est née en 1936. Le premier ordinateur est capable d’exécuter des instructions en langage binaire exprimé sous forme de série de 0 et 1.

Aujourd’hui nous utilisons tous la même convention qui fait correspondre à chaque caractère un code binaire. On appelle cela l’unicode ASCII. On peut aussi coder une série de pixel pour faire apparaitre une image.

Le premier ordinateur et les transistors

L’ENIAC est le 1er ordinateur entièrement électronique. Il pèse 30 tonnes et occupe une surface de 72 m2. Depuis, l’industrie électronique n’a eu de cesse de réduire le plus possible les dimensions de ces composants. Ces composants sont les transistors : L'histoire de l'électronique s’appuie sur l’invention de la triode qui permet de contrôler des états binaires 0 et 1. Le transistor a la même fonction que la triode mais il est beaucoup plus petit. On le fabrique en gravant des puces de silicium.

4 types de stockage d’information : technique, magnétique, optique, numérique.

Principe technique de présence ou absence de matière

1728 : carte perforée puis 1880 : ruban perforé La surface est lue par un dispositif repérant la présence ou l'absence de trou à certains endroits et transmettant cette information à une unité de traitement.

Principe du support magnétique 

Premier support en 1950 pour le cinéma. Puis naissance du disque dur en 1956 et la cassette audio en 1963.

Principe du support optique

C’est une surface réfléchissante sur laquelle un sillon est gravé. Il est composé de creux et de plats. Lorsque le faisceau passe d’un creux à un plat, la cellule reçoit une information

Principe de la mémoire flash

Apparue dans les années 1980, elle a révolutionné le stockage informatique. La mémoire flash est constituée de transistors que l’on positionne à un état ouvert ou fermé, afin de conserver l’état d’un Bit 0 ou 1. On en dispose plusieurs millions sur une puce mémoire.

La datasphèremondiale

Chaque jour, sans même y penser, nous produisons et devons stocker une masse d’information toujours plus grande.

En 2017 le web représente 2,8 Zetta-octets de données soit 10^21 Octets l’équivalent plusieurs milliards de fois les 14 millions d’ouvrages de la bibliothèque nationale. En 2018, on estime que le volume d’information créé chaque seconde est de 29 000 Giga octets.

 

Réalisateur : Didier Fraisse

Producteur : France tv studio

Année de copyright : 2020

Publié le 04/06/20

Modifié le 21/07/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par