Vidéo : L'histoire du 1er mai

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Actualité03:20Publié le 26/04/2022

L'histoire du 1er mai

Décod'actu

Célébré en France et dans de nombreux pays du monde, le 1er mai est synonyme de fête du travail ou plus exactement de journée internationale de lutte pour les droits des travailleurs. Mais d’où vient cette tradition et pourquoi cette date ?

L’origine du 1er mai

Pour le savoir, direction les Etats-Unis :

  • En 1884, des centaines de milliers de travailleurs décident de se donner deux ans pour obtenir la journée de travail de huit heures maximum. A l’époque, il n’est pas rare de travailler plus de 12 heures par jour. Leur mobilisation est lancée un 1er mai, date à laquelle les entreprises commencent leur année comptable.
  • En 1886, une partie seulement des travailleurs a obtenu gain de cause. Des ouvriers entament donc une grève générale. Lors d’un meeting à Chicago, une bombe est lancée contre des policiers. Le mouvement est violemment réprimé et des militants sont pendus. Ils deviennent alors des martyrs du mouvement ouvrier. A la même période, des mobilisations ont lieu en Europe avec des revendications similaires.
  • En 1889, la IIe Internationale qui regroupe les mouvements socialistes d’une vingtaine de pays veut unifier la voix des travailleurs. Elle décrète donc qu’à partir de 1890, chaque 1er mai sera une journée d’hommage aux morts de Chicago et d’action pour obtenir les huit heures de travail journalier.

Les années suivantes, les manifestations ouvrières restent mouvementées. Le 1er mai 1891, à Fourmies, dans le Nord de la France, les forces de l’ordre tirent sur les grévistes pacifiques et tuent une dizaine de manifestants.

1er mai : fête du travail et jour de revendication sociale

En France, il faut attendre le 23 avril 1919 pour que le Parlement français, sous l’impulsion de Georges Clémenceau, écoute les revendications des travailleurs et adopte la journée de travail de 8 heures.

En 1941, le maréchal Pétain fait du 1er mai un jour non travaillé mais payé. Mais il en change la symbolique pour gommer son aspect revendicatif. La « fête des travailleurs » devient la « fête du travail et de la Concorde sociale ».

Après la Seconde Guerre mondiale, en 1948, une loi entérine définitivement le 1er mai comme un jour férié, chômé et payé. La fête du travail telle qu’on la connaît désormais est née.

Qui célèbre le 1er mai aujourd'hui ?

La fête du travail garde encore et toujours un caractère politique :

  • Syndicats et partis de gauche descendent dans la rue pour porter leurs revendications.
  • Depuis une trentaine d’années, l’extrême droite tente de son côté de s’approprier cette date en honorant Jeanne d’Arc.
  • En Amérique du Nord, on célèbre plutôt le Labor Day le premier lundi de septembre,
  • Le 1er mai est férié dans au moins 107 pays du monde, dont la quasi-totalité de l’Europe.

 

 

Réalisateur : Maxime Chappet

Nom de l'auteur : Delphine Tayac

Producteur : France Télévisions-Corner Prod

Année de copyright : 2022

Année de production : 2022

Année de diffusion : 2022

Publié le 26/04/22

Modifié le 06/05/22

Ce contenu est proposé par

Tu aimeras aussi...

sérieSerie : Decod actu pour la matiere Actualite - Seconde

Décod'actu

sérieSerie : Le gros mot de l eco pour la matiere SES - Seconde

Le gros mot de l'éco