Vidéo : « La Raie », de Jean-Baptiste Siméon Chardin

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Enseignements artistiques01:22

« La Raie », de Jean-Baptiste Siméon Chardin

1 minute au musée

Ce chef d'œuvre précoce de Chardin fut d'emblée jugé digne des plus beaux modèles flamands.

Une étrange mise en scène

Une nature morte avec un grand poisson : peinte à la manière hollandaise, La Raie nous plonge dans la vie silencieuse des objets familiers que l'artiste s'est plu à représenter. La recherche de l'emplacement exact de chaque instrument de cuisine, de chaque fruit, était un long et méticuleux travail par lequel Chardin donnait une portée symbolique ou historique à son œuvre.

 

Les trois enfants s’avancent d’un pas nonchalant vers le fonds de la grande salle. Mona regarde machinalement sur sa gauche et pile devant le tableau :

Mona (moue franchement dégoutée): Oh ! Qu’est-ce-que c’est que ce truc bizarre ?

Nabi (il s’approche très près, intrigué) : Ouahhhh ! On dirait un fantôme de l’espace !

Mona (se rapproche et scrute sourcils froncés) : T’as raison, c’est blanc, c’est gluant, avec des yeux !

Raphaël : C’est pourtant évident, c’est une raie !

Nabi : Une quoi ?

Raphaël : Une raie, un poisson quoi !

Mona : Ben, il est dans un drôle d’état ton poisson, regarde, on voit tous ses organes !

Mona et Nabi : Bah!

Raphaël : Normal ! C’est une nature morte ! (pendant que les autres poursuivent la discussion, il consulte son guide à toute vitesse, discrètement).

Nabi : Pas si mort que ça, regarde le chat !

Mona : Il n’a pas l’air content d’être là lui ! Il fait le gros dos !

Nabi : Peut-être qu’il a  envie de manger le poisson, mais qu’il a peur !

Mona : Moi, avec une couleur pareille, j’y toucherais pas !

Raphaël (l’air important et cite) : Pourtant, « Chardin a influencé et inspiré les impressionnistes par ses couleurs qui recréent la vie »,

Nabi : Faudrait savoir, c’est vivant ou c’est mort, ce qu’il a peint ?

Mona : Moi de toute façon, je m'en moque, j’aime pas le poisson !

Réalisateur : Franck Guillou

Producteur : Les Films de l'Arlequin, France 3, Le Musée du Louvre

Année de copyright : 2007

Année de diffusion : 2007

Publié le 12/08/19

Modifié le 04/12/19

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par