« Armure dite "Quatre Miroirs" », art moghol

1 minute au musée
Publié le 12/08/19Modifié le 11/11/19

Sur le même sujet

Une armure représentative des arts de l'Islam

Au XVIIIe siècle, les armures utilisées par les armées mogholes sont trois fois moins lourdes que les armures européennes. Légère et permettant une grande liberté de mouvement, ce type d’armure était porté par les cavaliers. Elle est composée de quatre éléments :

  • le casque, pourvu d’une aigrette,
  • le nasal, protégeant le nez, 
  • le camail sur la nuque,
  • la cotte de maille, couvrant l’ensemble du corps, est renforcée par les gantelets et par une armure de torse, dite « quatre miroirs ».

Des armures similaires étaient produites et utilisées en Iran entre le XVIe et XIXe siècle.

 

Nabi : Venez voir la belle panoplie de samouraï…

Rafaël : Mais non, c’est une armure indienne ou iranienne du XVII ou XVIIIe siècle ? C’est de la dynastie moghole.

Nabi : Mongole ?

Rafaël : Moghole ! Ils dominaient une partie de l’Inde et de l’Iran.

Mona : En tout cas, c’est drôlement beau, mais ça n’a pas l’air très solide.

Rafaël : Tu n'y connais rien : leur tactique, c’était des raids à cheval. Il fallait qu’ils soient légers pour être rapides.

Nabi : Mieux que nos armures du Moyen Âge, quand ils tombaient, ils ne pouvaient même pas se relever tout seuls !

Rafaël : Les Moghols utilisaient des matières beaucoup plus légères comme des fils d’acier, du laiton…

Nabi : Du cuivre…

Mona : Je n'oserais pas me battre avec d'aussi beaux habits ! Il y a même des feuilles d’argent. Ils étaient bien coquets, ces guerriers !

Nabi : Mais non, c’était pour montrer qu’ils étaient riches.

Mona : Ils voulaient en mettre plein la vue à leurs ennemis ! Ça devait briller dans tous les sens.

Rafaël : Mais c’est justement fait exprès… Les quatre miroirs aveuglaient leurs  ennemis.

Mona : C'est bien ce que je pensais, c’est une armure pour les filles.  

Nabi et Rafaël : Les filles, ça comprend rien à la guerre !

Réalisateur : Franck Guillou

Producteur : Les Films de l'Arlequin, France 3, Le Musée du Louvre

Année de copyright : 2007

Année de diffusion : 2007

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :