Comment fonctionne un vaccin ?

Les essentiels de Jamy
Publié le 17/05/18Modifié le 04/12/19

Sur le même sujet

Depuis le 1er janvier 2018, la liste des vaccins obligatoires est passée de 3 à 11 pour tous les enfants de moins de 2 ans.

Avant, il était obligatoire de se vacciner contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite.

Dorénavant, tous les enfants de moins de 2 ans doivent aussi être vaccinés contre la coqueluche, l’hépatite B, la rougeole, les oreillons, la rubéole, la bactérie Haemophilus influenzae, le pneumocoque et le méningocoque C.

Comment fonctionne un vaccin ? 

Il agit sur notre système immunitaire : notre système de défense contre les agressions des microbes. « Microbes », c’est un mot qu’on utilise pour simplifier les choses. En fait, on veut parler d’éléments microscopiques, invisibles à l’œil nu qui peuvent être très différents comme par exemple certaines bactéries ou certains virus. 

Je dis bien certaines et certains car ils ne sont pas tous mauvais pour nous. Au contraire, certains aident même notre organisme à fonctionner. Mais d’autres, en revanche, comme la bactérie pneumocoque ou le virus de la rougeole peuvent nous rendre très malades ! 

Les petits soldats de notre système immunitaire sont les globules blancs. Ce sont des cellules, produites par la moelle osseuse et qui combattent les microbes. Parmi ces globules blancs, on trouve les lymphocytes B. Leur mission est de produire des anticorps spécifiques à chaque intrus. Ils patrouillent dans notre organisme, reconnaissent et identifient l’intrus pour permettre au système immunitaire de l’éliminer. 

Le plus intéressant dans tout ça, c’est que notre système immunitaire a une mémoire. Une fois qu’il a appris à reconnaître un microbe, à la prochaine intrusion, il sait réagir. C’est ce que l’on appelle l’immunité « acquise » ou « adaptative ». Notre système immunitaire évolue et apprend en fonction de chaque nouvelle attaque de microbes. 

Seulement voilà, il lui faut quelques jours pour apprendre à se défendre. Et pendant ce temps-là, la maladie peut se déclencher. Et dans le cas d’une maladie sérieuse, cela peut être grave, voire très grave. C’est tout l’intérêt de la vaccination !

Les vaccins contiennent ces bactéries, virus ou toxines responsables des maladies contre lesquelles notre système immunitaire doit apprendre à se défendre. Mais pas de panique ! Dans le vaccin, le microbe est tué ou désactivé. Parfois, le vaccin ne contient qu’une petite portion du microbe. Pas suffisamment donc pour que l’on tombe malade. En revanche, c’est suffisant pour que le système immunitaire apprenne à les reconnaître et sache se défendre. Pour être sûr que notre organisme n’oublie pas, il faut parfois une petite piqûre de rappel. D’où les rappels de vaccination 5 ans ou 10 ans par exemple après la première injection. 

Ainsi, on évite de tomber malade et on évite aussi la contagion ! D’après l’OMS, Organisation mondiale de la Santé, la vaccination permet d’éviter entre 2 et 3 millions de morts par an dans le monde. C’est énorme ! 

 

Nom de l'auteur : Elodie Barakat

Producteur : France Télévisions; MFP

Année de copyright : 2018

Année de production : 2018

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :