vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Français30:44

Journaliste d'un jour, avec Félix Fénéon (2 juillet)

Les cours Lumni - Collège

Dans ce cours, la professeure de français Yaël propose de se mettre dans la peau d'un journaliste et d'écrire un article de presse.

Informer, s'informer, déformer

Découvrez comment traiter des articles, des reportages, des images d'information se rapportant à un évènement, à une question de société ou une thématique commune. Et comprenez l'importance de la vérification et du recoupement des sources d'informations afin de ne pas diffuser des fake news.  Pour cela, glissez-vous dans le costume d'un apprenti-reporter au sein d'une rédaction qui a réellement existé entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle : La Revue blanche.

Ecrire dans les colonnes de « La Revue blanche »

Entre 1889 et 1903, LaRevue blanche a animé et bousculé la société française avec des publications modernes et très progressistes. Cette revue littéraire et artistique de sensibilité anarchiste a compté parmi ses collaborateurs les plus grands écrivains et artistes de la période (les auteurs Mallarmé, Proust, Gide, Apollinaire, les peintres Toulouse-Lautrec, Vallotton...). La Revue blanche doit son nom à la couleur de sa couverture sur laquelle oeuvraient les plus grands peintres mais également à son opposition à sa rivale, la revue conservatrice du Mercure de France qui, elle, avait une couverture mauve. La Revue blanche se caractérisait par l'humour, l'audace et l'esprit de la fête. Cette bonne ambiance et cette liberté de créer (et de choquer !) n'entachaient pas pour autant l'engagement et l'investissement des journalistes dans leur traitement de l'information et des faits d'actualité et politiques. La Revue blanche s'est par exemple engagée dans l'affaire Dreyfus prenant parti pour le capitaine militaire accusé de trahison. Les valeurs de cette rédaction : le pacifisme, la laïcité et le respecte du monde.

Qui est Félix Fénénon ?

A la tête de La Revue blanche, le rédacteur en chef Félix Fénéon (1858-1941). Ce passionné de la langue française commence sa carrière comme rédacteur au ministère de la guerre, spécialiste de l'écriture des rapports administratifs. En parrallèle, il écrit des articles sur l'art et la littérature. Brillante, sa plume est remarquée. Félix Fénéon quitte le ministère pour devenir journaliste et grand collectionneur d'art.

Les grands genres journalistiques en presse écrite

  • Les articles d'information stricte (la brève, le filet, la synthèse, l'écho, la revue de presse).
  • Les récits (reportage, portrait, nécrologie, compte-rendu, article historique ou documentaire).
  • Les études (analyse, enquête, dossier, résumé de documents).
  • Les opinions extérieures (interview, tribune, micro-trottoir, communiqué, les bonnes feuilles ou extrait en exclusivité d'un livre à paraître, courrier des lecteurs).
  • Les commentaires (éditorial, billet, critique, chronique).

A noter : il arrive que des journalistes, en parallèle de leur activité, deviennent romanciers. Il faut alors savoir distinguer leur travail d'imagination qui peut naître de faits d'actualité.

Ressources complémentaires au cours

  • Nouvelles en trois lignes de Félix Fénéon.
  • Baudelaire journaliste d'Alain Vaillant.
  • Bel-Ami de Guy de Maupassant.
  • Zola journaliste d'Adeline Wrona.
  • Le Quai de Ouistreham de Florence Aubenas.

 

Réalisateur : Didier Fraisse

Producteur : France tv studio

Année de copyright : 2020

Publié le 02/07/20

Modifié le 03/07/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par