Vidéo : La mer et la poésie (19 juin)

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Français28:31

La mer et la poésie (19 juin)

Les cours Lumni - Collège

Dans ce cours, la prof de français Marion pose la question : l'être humain est-il le maître de la nature ?

Téléchargez le support du cours en pdf.

Pourquoi la mer est-elle fascinante ?

Dans le haïku de Chiyo-ni (1703-1775), l’eau crée des reflets, des illusions. Ici, on ne voit pas la lune dans le ciel, mais le reflet de la lune. Cette Lune devient alors la proie imaginaire du pêcheur. La mer a donc un pouvoir de transformation du regard. La mer devient complice de nos rêveries, de nos pensées.

 

 Dans « L’homme et la mer », extrait du livre Les Fleurs du mal (1857), Charles Baudelaire utilise le vocabulaire de l’amour. Le poète montre qu’il aime cette mer. Il a l’impression de mieux se connaître grâce à elle. Il a envie de l’embrasser. On a une ressemblance avec le mythe de Narcisse. Ce personnage de la mythologie est amoureux de son reflet. On y voit aussi une transformation de la mer qui devient presque humaine. C’est une personnification. Il y a une ressemblance complète entre la mer et l’âme.

Pourquoi la mer et l’homme se ressemblent-ils ?

Charles Baudelaire parle ensuite de « gouffre » pour évoquer l’esprit de l’homme. L’homme est mystérieux, profond, comme le gouffre de la mer. Donc, en allant voir la mer, l’être humain voit le reflet de son âme : les tempêtes de ses pensées noires, ses doutes, ses peurs, le calme de ses pensées apaisées. Pour Baudelaire, l’être humain est fasciné par la mer car il trouve l’expression de ses propres mystères.

 

Dans, « Méditation grisâtre », tiré de Œuvres Complètes, Mercure de France (1903), l’auteur, Jules Laforgue montre que l’homme est démuni face à la mer. Il pend consciences de son impuissance, de la fragilité de sa vie.

 

Finalement, l’homme est-il le maître de la nature ? Pour répondre, il faut se poser cette autre question : quel serait la meilleure place que devraient trouver l’homme et la femme pour avoir un rapport juste et honnête avec la nature ?

 

⇒ La poésie est donc un jeu pour mieux comprendre nos sensations, nos visions, nos imaginaires, nos émotions et exprimer des choses difficilement exprimables avec notre langage habituel.  

 

*Les haïkus sont des poèmes japonais très courts, brefs, qui expriment l’instantanéité des choses et leur beauté (une pétale qui tombe dans l’eau, un souffle d’air qui caresse la joue, le bruit d’un oiseau qui s’envole, etc.).

 

Réalisateur : Didier Fraisse

Producteur : France tv studio

Année de copyright : 2020

Publié le 19/06/20

Modifié le 18/07/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par