icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions

Regarde cette vidéo et gagne facilement jusqu'à 15 Lumniz en te connectant !

Il n’y a pas de Lumniz à gagner car tu as déjà consommé cet élément. Ne t'inquiète pas, il y a plein d'autres contenus intéressants à explorer et toujours plus de Lumniz à gagner.

->   En savoir plus
Violences morales et physiques14:27Publié le 04/12/2023

La prostitution des mineurs

L'entre deux

La prostitution des mineurs est un sujet méconnu et parfois encore tabou. A partir de quand peut-on parler de prostitutions chez les mineurs ? Quels sont les signaux d'alerte ? Pour en parler, Alix Grousset reçoit dans ce nouvel épisode de L'entre deux, Léa Messina, coordinatrice Atdec du dispositif « Mineur.es en situation de Prostitution », à Nantes.

A partir de quand peut-on parler de prostitution chez les mineurs ?

Selon le Code civil et le code de procédure civile, une personne est considérée comme mineure jusqu'à l'âge de 18 ans. On parle de prostitution chez les mineurs dès lors qu'il y a un rapport sexuel ou une proposition de rapport sexuel avec une contrepartie. Cela peut-être de l'argent, de la drogue ou un hébergement. 

Quand on parle d'enfants, on parle aussi des 15, 16, 17 ans. 

 

Quels sont les facteurs de vulnérabilité chez les jeunes ?

« Ce qu'on voit dans les parcours de ces jeunes, ce sont des carences très fortes...Avec parfois des victimes de harcèlement scolaire. Ce qu'on voit, ce sont les conséquences du harcèlement scolaire. Ce qu'on voit aussi, ce sont des jeunes qui ont été abîmés dans l'estime d'eux-mêmes, car ils ont toujours été victimes de violences antérieures. » Il n'y a pas de profil type. La prostitution des mineurs touche les garçons et une très grande majorité de filles. « En très grande majorité, ce sont des femmes qui sont victimes de violences, avec en très grande majorité des hommes qui sont auteurs de violences. » La prostitution des mineurs touche toutes les classes sociales : des classes sociales élevées, mais aussi des classes sociales plus défavorisées. 

Quels sont les signaux d'alerte pour repérer un jeune en situation de prostitution ?

  1. Des fugues : c'est par exemple un enfant qui n'est pas là deux heures le matin, deux heures l'après-midi, là où il devrait être (à l'école).
  2. Un changement de comportement.
  3. Un nouvel entourage / une nouvelle relation fusionnelle.
  4. Une consommation de stupéfiants.

Plans sous : le court-métrage de prévention sur la prostitution des mineurs

« Un plan sous chez les jeunes est une manière illégale de se procurer de l'argent rapidement. On a voulu parler de prostitution, car on a vu que c'était très répandu. » Wassim et Kathleen sont à l’origine du court-métrage Plans sous. Dans ce projet avec six autres lycéens, ils ont souhaité créer un outil de prévention pour lutter contre la prostitution des mineurs.

Comment la loi protège-t-elle les mineurs victimes de prostitution ?

Le gouvernement français a mis en place des campagnes de communication, mais il y a aussi des lois récentes pour protéger les mineurs, même si Léa Messina admet qu'il y a encore du chemin à faire. Depuis 2021, la loi du 21 avril 2021 vise à mieux protéger les mineurs des crimes et délits sexuels.

Toute relation sexuelle entre un mineur de 15 ans et un majeur est considérée comme un viol, dès lors que la différence d'âge entre l'adulte et l'enfant est d'au moins 5 ans.

Loi du 21 avril 2021

Pour la première fois, cette loi crée de nouvelles infractions sexuelles et qualifie la prostitution des enfants. Avec cette loi, « Le consentement n'existe pas en dessous de 15 ans. Un recours à la prostitution est un viol, passible de 20 ans de prison. » 

C'est à l'adulte de dire non !

☎️ Le 3919

Le numéro d'écoute anonyme et gratuit, disponible 24h/24 et 7j/7.

🏠 Les associations pour aider les victimes de prostitution

► L'Atdec en région Loire-Atlantique.

► L’Amicale du Nid, implantée dans 15 départements. 

► Il existe d'autres associations à l'échelle régionale et nationale. 

Les idées reçues à déconstruire sur la prostitution des mineurs

  • « C'est un choix, si elles sont d'accord, c'est que c'est bon. » :

Pour Léa Messina, cette affirmation pose la question du choix et du consentement. Qu'est-ce qu'un choix ? Qu'est-ce qu'être d'accord ?

  • « Elle ne part pas avec des mini-jupes, du rouge à lèvres et des bas résilles. »

« Ce n'est pas ça la prostitution des enfants. Ce que l'on voit, ce sont des enfants qui ont 11-12 ans qui partent en pyjama Mickey, car on parle de pédocriminels qui viennent voir des enfants. »

 

Ce n'est pas normal de vendre son corps contre de l'argent ou autre chose. Il n'y a pas de clients sympas et la protection passe par le fait de parler.

Les questions du public 

  • Est-ce que le procédé de manipulation du proxénète du film Taxi Driver est le même que dans la réalité ? Oui, ce procédé est utilisé dans la réalité par les proxénètes. Ce que l'on voit, c'est la stratégie de l'auteur : les hommes vont faire croire qu'ils sont très amoureux pour mettre en confiance la victime, afin d'utiliser la personne et de la mettre en prostitution.
    Est-ce qu'il y a des phrases qui reviennent souvent ? Oui, les phrases qui reviennent souvent sont : tu es fabuleuse, extraordinaire, tu es différente, tu es mature pour ton âge...Ce que tu fais avec moi, tu le fais tellement bien que tu pourrais le faire avec mes potes. C'est comme ça que ça commence.
    Est-ce que les proxénètes utilisent des menaces de mort ? Oui, très souvent. C'est une façon de maintenir les victimes dans la peur.

Réalisateur : Adrien Benoliel

Producteur : Outsideur

Année de copyright : 2023

Année de production : 2023

Publié le 04/12/23

Modifié le 04/12/23

Ce contenu est proposé par